Accueil  SOS Faim  Actu

Actu

Un grand moment pour le monde paysan ouest-africain

[27-03-2014]

Mercredi 25 mars, quatre fédérations paysannes d’Afrique de l’Ouest – engagées au sein de leurs plateformes nationales (FONGS/ CNCR du Sénégal, FPFD/ CNOP de la Guinée, FNGN/ CPF du Burkina Faso et AOPP Sexagon/ CNOP du Mali) et du ROPPA - ont partagé leurs expériences d'accompagnement des exploitations familiales lors d'un colloque international co-organisé par SOS Faim. Rassemblées autour du thème de la transformation des exploitations familiales selon une approche paysanne, les 4 fédérations sont parvenues au terme de la journée à une déclaration commune très importante.
En voici quelques extraits.

Contexte

"Ces quatre fédérations ont, dans le cadre de leurs réseaux nationaux et régional, participé à mettre au devant le rôle moteur de l'agriculture familiale dans le développement socioéconomique de l'Afrique de l'Ouest. Ce rôle primordial est lié à sa contribution à la production agricole régionale (64%), à l'investissement agricole souvent sur fonds propres, au maintien et à la création d'emplois. Il est également lié à son important potentiel de progrès, pour relever les défis actuels et futurs de l'agriculture."

Etat actuel du conseil aux exploitations familiales: une faible prise en compte de cette dimension dans les systemes nationaux

"L'un des facteurs limitant l'amélioration des performances des exploitations familiales tient aux insuffisances du système de savoir et d'innovation, et du conseil agricole et rural: contenu souvent exclusivement technique alors que l'exploitation est multifonctionnelle et qu'elle raisonne de façon globale, faible accès pour les bénéficiaires et faible prise en compte de leurs savoirs, même si des efforts sont faits par les services techniques et la recherche. Ces insuffisances inhibent les efforts de transformation et de modernisation des exploitations familiales."

"En outre, l'offre de conseil s'est détériorée. Alors qu' après les indépendances de nos pays, et pendant une vingtaine d’années, la vulgarisation agricole a été une exclusivité du service public, dès les années 1980', les ajustements structurels ont, notamment pour des objectifs d'équilibres budgétaires nationaux, porté un coup sévère à cette approche publique de la vulgarisation agricole. Et pendant la vingtaine d’années qui a suivi, des acteurs de caractère privé, associatif ou professionnel, parmi lesquels les organisations paysannes et de producteurs, ont pu apporter des appuis plus ou moins ponctuels, qualifiés et durables aux pasteurs, aux agriculteurs et aux pêcheurs dans le cadre de projets en général limités dans le temps et dans l’espace. C'est dans ce contexte que les organisations paysannes et de producteurs ont pris leurs responsabilités et se sont engagées pleinement auprès des familles paysannes et de leurs exploitations pour leur apporter un accompagnement de proximité."

Appel des quatre op pour une demarche inclusive et un partenariat entre les op et les services techniques favorisant un appui conseil global et de proximite aux EF

"Les quatre, à travers le ROPPA, appellent les Etats, les partenaires techniques et financiers et toutes les OP d'Afrique de l'ouest à s'inscrire dans cette dynamique de développement de services d'appui conseil efficaces et efficients aux exploitations familiales, basés sur le partenariat Etat/ OP. Dans cette perspective, elles recommandent:

  • l'élargissement et le développement de cette approche paysanne pour mieux accompagner les transformations des exploitations familiales en s'appuyant sur leurs acquis et expériences;
  • la mise en place de systèmes nationaux durables et efficaces de conseil agricole et rural basé sur le partenariat OP/ Etats / Recherche/ Secteur privé;
  • l'appui à la mise en place de mécanismes de financement durable du conseil agricole selon un principe de partenariat public/ privé;
  • la mise en place d'un cadre régional et international de coopération et d'échanges entre acteurs sur les connaissances capitalisées sur les caractéristiques et les transformations des divers types d'exploitations familiales."

Lire la déclaration complète.

Voir les photos de la journée.