SOS Faim
Faire un don

Comment déconstruire les stéréotypes sur l’agriculture et l’alimentation ?

Agriculture familiale • 18 mars 2019

Vrai ou faux?

De nombreux stéréotypes planent autour de la crise agricole. Il est important de les déconstruire pour comprendre les enjeux réels et réfléchir aux solutions à mettre en place. Et si on vérifiait l’état de vos connaissances en la matière ?

La plupart des personnes qui souffrent de la faim dans le monde sont des paysans.

Vrai. Les producteurs et productrices représentent 50% des victimes de la faim. Ce sont principalement des paysans du Sud et leurs familles qui vivent en zone rurale avec un accès précaire et incertain à la terre, aux ressources et aux revenus insuffisants.

Il faut produire plus. la faim résulte d’un manque de nourriture sur Terre.

Faux. Les ressources disponibles sur Terre permettraient de nourrir douze milliards d’êtres humains, or nous sommes 7,5 milliards. Au total, un tiers de la nourriture produite sur Terre est perdue ou gaspillée. Et pourtant, aujourd’hui encore, une personne sur neuf souffre de la faim. L’enjeu n’est donc pas de produire plus mais bien de lutter contre la pauvreté qui est la première cause de la faim dans le monde.

L’accaparement de terres à grande échelle est une problématique minoritaire.

Faux. Entre 2006 et 2016, 491 cas d’accaparements de terres à grande échelle ont été recensés dans 78 pays représentant une superficie de plus de 300.000 km2. Cela équivaut à dix fois la Belgique. Il s’agit d’acquisitions controversées de grandes étendues de terres par des investisseurs privés ou publics, étrangers ou nationaux.

Le Fonds Monétaire International (FMI) verse beaucoup d’aides financières aux pays du sud.

Faux. Il ne s’agit pas d’aides mais bien de prêts octroyés aux États qui, en contrepartie, doivent s’engager à :

  • réduire leurs dépenses publiques (santé, éducation, agriculture)
  • maintenir leurs marchés ouverts au jeu de la concurrence (libéralisation des marchés)
  • se spécialiser dans des cultures d’exportation (coton, café, cacao) et perdre ainsi leur sécurité alimentaire.

Conséquence : de nombreux États ont désinvesti certains secteurs comme l’agriculture.

L’agriculture familiale contribue peu à la production alimentaire au niveau mondial.

Faux. 70% de la nourriture consommée en Asie et en Afrique est produite par les agricultures familiales. Avec plus de 500 millions d’exploitations familiales dans le monde, l’agriculture familiale demeure la forme d’agriculture principale tant au Nord qu’au Sud et le premier pourvoyeur d’emplois.

L’Europe soutient ses producteurs et consacre un budget important à la PAC (Politique Agricole Commune).

Vrai. 38% du budget de l’Europe est consacré à la PAC et 70% du budget de la PAC est consacré aux aides directes versées aux agriculteurs pour leur assurer un revenu minimal. Mais nombreux sont les producteurs qui préféreraient recevoir un prix juste qui couvre leurs coûts de production et ne plus être tributaires des aides de la PAC.

Maryse Williquet
Responsable du Festival Alimenterre et des productions vidéo

Pour en savoir plus

Découvrez le Supporterres dédié à l’exposition « Le changement sur le champ »