SOS Faim
Faire un don

Les programmes agricoles des 5 candidats à l’élection présidentielle au Sénégal

Sénégal • Plaidoyer politique • 18 mars 2019

– Défis Sud –

Le premier tour de l’élection présidentielle 2019 au Sénégal a lieu ce dimanche 24 février. Quelle est la place de l’agriculture dans les programmes  des candidats et quelle politique mettront-ils en œuvre pour concrétiser leurs propositions à la population sénégalaise active dans le secteur agricole ?

Les promesses qui ressemblent à de belles intentions :

Issa Sall  du Parti de l’Unité et du Rassemblement place l’agriculture au coeur de ses stratégies en boostant les productions et en améliorant les rendements  agricoles.Idrissa Seck de la Coalition Idy 2019 fonde sa politique sur l’agriculture performante intégratrice de progrès impliquant l’industrie nationale.Macky Sall, le président candidat à un nouveau mandat, compte accélérer la cadence pour le développement agricole.Madické Niang, de la Coalition Madické 2019 pense qu’il est temps de faire de l’agriculture et de la réduction de la pauvreté les axes forts de sa politique avec un accent sur l’accompagnement des paysans.Ousmane Sonko  de la Coalition Sonko 2019 prône la valorisation du potentiel agricole avec une réforme du foncier pour faire des agriculteurs de vrais entrepreneurs agricoles.

Les Organisations paysannes attendent des actes

Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR)  a maintes fois interpellé  les candidats sur les enjeux liés à la transformation de l’agriculture familiale, à l’emploi des jeunes, aux droits des femmes, aux ressources  naturelles, aux gouvernances alimentaires et sanitaires, au foncier, aux forêts et aux mines.« Mettre en place une politique  agricole ce n’est pas seulement énoncer des mesures pour l’agriculture  mais c’est instaurer une méthode d’élaboration de réponses collectives à des questions  agricoles complexes ». Les Organisations paysannes du Sénégal attendent des appuis, des accompagnements, des encadrements et des subventions. Elle attendent également que les candidats précisent leurs  projets en tenant compte des changements climatiques.Tous les candidats à la présidence promettent une agriculture à performances élevées avec des rendements importants. Mais les paysannes et les paysans qui se sont penchés sur les programmes des candidats restent dubitatifs. Fallou Diagne, président de l’Union des Groupements de Producteurs de Mékhé (UGPM), a récemment déclaré qu’il attend non seulement des subventions des intrants agricoles, mais également des réponses concrètes au problème de l’utilisation anarchique de  milliers de tonnes d’engrais et de pesticides. Il voudrait que l’on prenne en compte la santé et de l’environnent. Il aimerait que l’on trouve des solutions pour résoudre les crises foncières et démographiques.Les paysannes et les paysans sénégalais s’inquiètent de l’absence de financements alors qu’ils ne savent aujourd’hui que faire des surplus de graines d’arachides qui ne sont pas commercialisées…. Ndiakhate  Fall, membre de l’UGPM, pense que « les candidats se préoccupent trop peu des contraintes des paysannes et des paysans en matière de commercialisation des produits agricoles et de promotion des produits locaux. A cet égard, les Accords de partenariat économiques avec l’Union européenne, qui continuent à favoriser les produits alimentaires importés, sont trop peu au centre des préoccupations de l’ensemble des candidats. »

Les choix des cinq candidats :

Issa Sall  du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR).Idrissa Seck du Parti Rewmi, tête de file  la Coalition Idy 2019.Macky Sall, président de la République et président de l’Alliance pour la République (APR), tête de file de la Coalition Benno Bok Yakaar.Madické Niang, de la Coalition  Madické 2019.Ousmane Sonko, du Pastef, candidat de la Coalition Sonko 2019. Rédaction : Babacar Sene