SOS Faim
Faire un don

Les voûtes nubiennes : une construction durable qui renforce la sécurité alimentaire

Burkina Faso • Alternatives • 16 mai 2019

Les collègues burkinabè de SOS Faim ont lancé, il y a quelques jours, un programme de construction sur le modèle des « voûtes nubiennes ». Cette technique de construction en terre crue permet de réduire le recours au bois et donc la déforestation tout en répondant aux exigences climatiques locales. 

La voûte nubienne est une solution adaptée aux conditions climatiques du Burkina Faso, du Sénégal ou encore au Mali et tout particulièrement pour les bâtiments de stockage agricole.

SOS Faim participe à la réalisation de bâtiments voûtes nubiennes pour le stockage agricole. Ils permettent en effet une meilleure conservation des denrées alimentaires et renforcent ainsi la sécurité alimentaire tout en offrant de meilleures conditions de travail pour aux paysans et éleveurs. Les voûtes nubiennes permettent aussi d’avoir une meilleure protection contre les risques naturels (pluies, vents, etc.).

Le projet est réalisé en partenariat avec l’Association Voûte Nubienne (AVN) qui intervient essentiellement comme partenaire technique et sera exécuté par nos partenaires locaux.

Coupe d’une Voûte Nubienne

LES + DES VOÛTES  NUBIENNES

Comparée aux autres techniques de construction les plus courantes dans la région (ciment et tôle ou paille), la voûte nubienne est :

  • Durable : ses murs épais et sa toiture terrasse résistante aux pluies fait durer le bâti, qui peut se transmettre de génération en génération ;
  • Confortable : la Voûte offre un confort thermique, acoustique, esthétique et d’usage ;
  • Écologique : à l’utilisation, son inertie thermique permet aussi de se dispenser de climatisation, réduisant significativement la dépense énergétique du foyer ;
  • Économique : elle est jusqu’à 70% moins chère que les autres techniques constructives pour le gros oeuvre
  • Adaptée aux économies locales : la construction d’une voûte nubienne emploie une main d’oeuvre et des matériaux locaux.