CEPESIU

Processus de développement local

L’Equateur est engagé dans un processus de décentralisation. Malheureusement, les moyens manquent pour mettre en œuvre cette nouvelle collaboration entre autorités locales et acteurs de l’agriculture familiale (associations de producteurs, pêcheurs, groupes d’épargne crédit,…).

cepesiu_6

CEPESIU, en bref :

CEPESIU (Centre de Promotion de l’Emploi et du Développement Economique Territorial) est une ONG équatorienne de développement née en 1983. Elle est spécialisée en développement territorial et en microfinance. CEPESIU a pour mission de contribuer au « buen vivir » de la population équatorienne vulnérable.

Elle mène des activités à plusieurs niveaux : le renforcement de la finance sociale, la promotion du développement économique territorial, l’appui à la structuration d’activités productives agricoles.

Axe microfinance

CEPESIU offre des services de microcrédit à une population pauvre. Elle promeut aussi la création de petits groupes de crédit, épargne et capitalisation autogérés(les SPI). Elle les accompagne jusqu’à leur autonomisation complète.

Axe agricole

Dans le domaine agricole, CEPESIU participe à la création d’entreprises créées par des petits producteurs via une participation financière. CEPESIU met également à leur disposition son savoir faire en termes d’étude de marché, plan d’affaire, constitution d’une initiative agricole, gestion etc. Les responsables de CEPESIU animent également les processus de Développement territorial via des formations, des ateliers et un accompagnement des élus et cadres des municipalités.

CEPESIU & SOS Faim

SOS FAIM et CEPESIU collaborent depuis le début des années 2000. Ce partenariat s’est notamment concrétisé par la création du FOGAL (Fonds de garantie Amérique latine). CEPESIU dispose d’un d’excellentes capacités humaines et organisationnelles.  SOS Faim soutient financièrement ses frais de personnel et l’organisation de formation.

Résultats obtenus

Fin 2013, notre partenariat avec CEPESIU a permis :

  • La création et le renforcement de 218 SPI (Sociétés Populaires d’Investissement – groupes d’épargne, crédit et capitalisation) qui offrent des services financiers à 4.211 familles rurales. De manière générale, CEPESIU a déjà favorisé la création de près de 800 SPI dans le pays.
  • La formation de 8 EIL (Entreprises d’Investissement Local) dans les domaines de l’élevage de porcs, cacao, café, chair de crabe, tourisme communautaire, réparation de moteurs de bateaux de pêche…Elles regroupent près de 500 producteurs ou pêcheurs.

Perspectives

De 2014 à fin 2016, SOS FAIM étend son partenariat avec CEPESIU dans 6 provinces du pays : Esmeraldas, Guayas, Manabí, Napo, Pichincha et Chimborazo. Cette extension vise à augmenter le nombre de SPI et EIL et consolider les organisations déjà existantes.