Climat/ COP21 – La Justice Climatique au cœur de l’Accord de Paris, du pain sur la planche pour opérer la transition vers une économie zéro carbone

cncd

Communiqué de presse CNCD

Ce samedi 12 décembre 2015, les représentants du monde entier réunis au Bourget, à Paris, pour la 21ième conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, ont adopté un accord universel pour le climat prenant en compte plusieurs demandes spécifiques des pays en développement. C’est en soi une victoire pour la justice climatique.

La mise en œuvre de cet accord devra faire l’objet de précisions et d’efforts intensifiés dans les mois et les années à venir pour s’assurer que les engagements soient suivis de mesures concrètes pour faire de l’économie zéro carbone une réalité au 21ème siècle.

« C’est une victoire pour les plus vulnérables, un pas en avant a été franchi pour la justice climatique« , commente Véronique Rigot du CNCD-11.11.11.

Trois éléments d’analyse nous permettent d’en juger :

  • l’engagement de maintenir l’augmentation de la température globale sous les 2 degrés et de « poursuivre les efforts » pour la maintenir sous les 1,5 degrés,
  • les garanties données par rapport au financement climat (avec un plancher de 100 milliards de dollars par an à partir de 2020)
  • la reconnaissance de l’assistance nécessaire à apporter aux victimes des dérèglements climatiques. 

Par rapport à l’objectif de 1,5°C

« Nous avons de nombreuses réserves sur les formules de compromis du texte, et plus encore par rapport aux garanties sur la manière dont sera atteint l’objectif de 1,5°C. A ce stade, en tenant compte des annonces faites par les pays, on est sur un scénario de 3°C« , rappelle Véronique Rigot. En outre, l’accord de Paris ne mentionne pas de trajectoire précise de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour y arriver.

Par rapport au financement climat

« L’Accord de Paris rappelle l’équilibre nécessaire entre financement de l’adaptation et de l’atténuation, et l’importance des financements publics. Ce sont deux éléments-clés. On aurait toutefois apprécié avoir plus de précisions sur la qualité des financements (nouveau, additionnel, prévisible,…) et un objectif spécifique pour l’adaptation, mais on a tout de même une promesse d’augmenter les financements dans les années à venir. »

Enfin, par rapport à la reconnaissance des pertes et préjudices

Les balises mises en œuvre pour aider les victimes des dérèglements climatiques dans les années à venir constituent une base intéressante. « Cette demande des pays les plus vulnérables était loin d’être gagnée d’avance. Les discussions ont été longues sur cette question hautement politique, et le compromis trouvé est assez encourageant. »

« Malgré plusieurs imperfections, il y a un accord universel pour le climat, légalement contraignant et qui reconnaît le principe de la Justice Climatique. L’enjeu consiste désormais à passer des paroles aux actes et de prendre les mesures concrètes pour opérer une transition vers une économie zéro carbone« , conclut Véronique Rigot, du CNCD-11.11.11.

Contacts presse 

A Paris – Véronique Rigot, chargée de plaidoyer Environnement & Développement au CNCD-11.11.11 ; 0479 46 65 28 ; veronique.rigot@cncd.be ; @VeroniqueCNCD

A Bruxelles – Nicolas Van Nuffel, responsable du département plaidoyer au CNCD-11.11.11, 0485 64 91 04 ; nicolas.vanuffel@cncd.be

La Plateforme Justice Climatique, coordonnée par le CNCD-11.11.11, publiera une analyse de l’accord.

La Plateforme Justice Climatique est une plateforme de la société civile belge coordonnée par le CNCD-11.11.11 et son homologue flamand 11.11.11 et formée de  :

ADG, APERe, Associations21, Bond Beter Leefmilieu (BBL), Broederlijk Delen, Beweging.net, Conseil de la Jeunesse francophone, ACV-CSC, CGSLB-ACLVB, Climate Express, Ecokerk, Entraide et Fraternité, ABVV-FGTB, FSTM, Médecine pour le Tiers Monde, Greenpeace, Inter-environnement Wallonie (IEW), Climat et Justice sociale, Climaxi, Natuurpunt, Oxfam-Solidarité, Oxfam Magasins du monde, OxfamWereldwinkels, Protos, SLCD, SOS FAIM, Vlaamse Jeugdraad, Vredeseilanden et WWF.