CONAPAC (Confédération Nationale des Producteurs Agricoles du Congo)

La structuration du mouvement paysan au niveau national

Depuis des années les paysans congolais tentent de s’organiser pour résoudre les problèmes et défis communs qui handicapent le développement du secteur agricole. Pour ce faire, ils se sont organisés à travers différentes structures (associations villageoises, coopératives, unions et fédérations) actives à différents niveaux (local, territorial ou provincial).

En vue de mieux s’organiser au niveau national et de nouer un dialogue avec les autorités, la « Confédération Nationale des Producteurs Agricoles du Congo » a été mise en place par des leaders des fédérations provinciales agricoles.

La CONAPAC en bref 

La politique générale de la CONAPAC est définie par les délégués des fédérations provinciales. À leur niveau, les fédérations provinciales ont pour membres les Unions, les Coopératives et les Filières agricoles ; celles-ci ayant pour membres les Organisations de base, dénommées soit OP (organisations paysannes), soit OPA (organisations des producteurs agricoles), soit OPB (organisations des producteurs à la base). Les OP ont pour membres soit les individus, soit les familles. L’ensemble de cette structure constitue le mouvement paysan CONAPAC. Actuellement les membres physiques de ce mouvement sont estimés à plus de 500.000 personnes.

Les membres actuels de la CONAPAC sont les Fédérations provinciales des producteurs agricoles suivantes :

  • La Fédération des OPA de Kinshasa (FEPPAKIN)
  • Les Forces paysannes du Kongo Central (FOPAKO) au Bas-Congo
  • La Faitière des OPA de Bandundu (FOPABAND)
  • La Fédération des OP du Kasaï Occidental (FFEDOP)
  • La Fédération des OPA du Kasaï Oriental (FOPAKOR), au Kasaï Oriental
  • La Convention des paysans pour le développement de l’Equateur (COPADE),
  • La Fédération des Producteurs agricoles de la Province Orientale (FEFPAPO)
  • La Fédération des producteurs Agricoles du Maniema (FEPAM)
  • La Fédération des OPA du Congo du Nord Kivu (FOPAC Nord Kivu)
  • La Fédération des OPA du Congo du Sud Kivu (FOPAC Sud Kivu)
  • La Fédération des OPA du Katanga, représentée par la CAT/Kalemie

La CONAPAC est une asbl, apolitique et non confessionnelle, créée en 2011.

La CONAPAC a  pour mission de représenter et défendre aux niveaux national et international les intérêts des producteurs agricoles congolais.

Elle s’assigne comme objectifs principaux de :

  • défendre et promouvoir les intérêts des producteurs agricoles,
  • informer les producteurs agricoles pour leur permettre de mieux valoriser leur métier,
  • accompagner la structuration du monde paysan
  • promouvoir et veiller à la bonne gouvernance au sein des organisations membres.

En vue de concrétiser ses objectifs, la CONAPAC utilise les stratégies suivantes :

  • le plaidoyer en faveur d’une agriculture familiale durable,
  • l’information et la communication systématique,
  • la mise en relation des structures paysannes entre elles et avec des partenaires techniques, commerciaux et financiers,
  • le renforcement des capacités des leaders des Organisations Paysannes membres.

 

SOS Faim & la CONAPAC

SOS Faim soutient la CONAPAC depuis 2002 en vue de  renforcer les services fournis aux exploitations familiales. Elle travaille aussi pour le renforcement de la gouvernance et de la légitimité des organisations paysannes.

Le Genre bénéficie aussi des appuis de SOS Faim. La CONAPAC a défini sa politique Genre et détermine le mécanisme de structuration des organisations de femmes agricultrices ainsi que  leur relation avec la CONAPAC. En perspective, l’organisation d’une Académie paysanne.

 

Résultats

La CONAPAC a mené un plaidoyer qui a permis la promulgation de la loi agricole. À ce jour, elle poursuit ce travail car ces mesures ne sont pas encore promulguées par l’autorité compétente. La CONAPAC mène également une campagne pour l’augmentation des budgets alloués à l’agriculture. Elle a publié dans ce sens un document de plaidoyer sur la Déclaration de Maputo intitulé « Pour un accroissement rapide et une affectation efficiente du budget national de l’agriculture et du développement rural ».

Les leaders des OPA sont régulièrement  informés sur les problèmes climatiques.  Des micros projets autour de la REDD pourront être mis en œuvre.

Au niveau du renforcement en technique de plaidoyer et de négociation, la CONAPAC  organise régulièrement à l’intention des Leaders des OP des ateliers de formation sur l’approche FACT (Farmers Advocacy Consultation Tool).

 

Perspectives

Dans les années à venir, la CONAPAC veut :

  • Contribuer à l’émergence d’une agriculture compétitive et durable en vue de se positionner par rapport à l’intégration régionale et la libéralisation des marchés.
  • Renforcer les capacités des leaders sur les différents accords de partenariat et ses implications sur l’agriculture et le monde rural en général ainsi que de différentes organisations paysannes dans la lutte contre le changement climatique ;
  • Appuyer les organisations paysannes pour qu’elles soient en mesure d’accéder à des marchés justes et équitables plus nombreux.