Conseils et Appui pour l’Education à la Base (CAEB)

Une région particulièrement vulnérable

Dans le cadre d’un programme d’amélioration de la sécurité alimentaire, cofinancé par le Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire (FBSA), SOS Faim collabore avec l’ONG malienne CAEB, dans les cercles de Nioro et Nara, à proximité de la frontière avec la Mauritanie. Cette région isolée du Mali est particulièrement touchée par la pauvreté et la famine. La majorité des agriculteurs manquent cruellement de moyens techniques et financiers, ils se procurent difficilement de la nourriture et la plupart des ménages ne peuvent produire l’équivalent de plus de 9 mois de leur propre consommation. Leur niveau d’éducation est très faible, plus de 60% des chefs de ménage sont analphabètes.

Ce programme mis en œuvre, de façon concertée par 5 ONG belges et 2 agences des Nations Unies (UNDP et FAO), a pour objectif d’améliorer durablement la sécurité alimentaire des habitants de cette région.

CAEB-grandee hommes 2

CAEB, une ONG malienne spécialiste des matières agricoles

L’ONG malienne CAEB a été fondée en 1994 avec notamment comme objectif de renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles des OP (organisations paysannes) par la formation et l’appui/conseil, pour favoriser leur implication dans les actions de développement de leurs localités. L’ONG compte une équipe pluridisciplinaire d’agronomes, économistes et spécialistes en économie sociale et solidaire. Elle a une bonne expérience en renforcement des banques de céréales et en appui à la création et gestion de périmètres maraîchers.

Quelles ambitions pour ce nouveau programme ?

Sur base du constat réalisé dans la zone d’intervention de Nioro et Nara, SOS Faim, en partenariat avec CAEB, est en train de mener notamment les activités suivantes :

  • Appuyer la structuration des organisations paysannes de la zone
  • Former ces organisations paysannes, en particulier en gestion et techniques d’agro-écologie
  • Réhabiliter les banques de céréales pour assurer un approvisionnement toute l’année en céréales de consommation
  • Aménager des périmètres maraîchers pour les groupements féminins.

Au terme du programme, la sécurité alimentaire de huit communes des cercles de Nioro et Nara, regroupant +/- 150.000 habitants, sera améliorée, en tenant compte de ses 4 piliers tels que définis par la FAO : l’accessibilité, la disponibilité, la stabilité et l’utilisation de la nourriture.