SOS Faim
Faire un don
Burkina Faso

Burkina Faso

Actions Sud / Afrique

L’agriculture familiale au Burkina Faso

Au Burkina Faso, l’agriculture occupe 90% de la population mais ne contribue qu’à environ un tiers du PIB du pays. Ces chiffres montrent les faibles performances de l’activité agricole, principale cause de la pauvreté en milieu rural.

Dans le nord sahélien domine l’élevage extensif et les cultures vivrières à cycle court, avec des récoltes qui varient très fort d’une année à l’autre selon les conditions pluviométriques. Durant la longue saison sèche, les producteurs sont au chômage : beaucoup migrent temporairement vers les villes ou vers les pays côtiers en quête de petits boulots. En effet, les producteurs ne récoltent généralement pas suffisamment de céréales pour pouvoir nourrir leur famille toute l’année et doivent donc gagner de l’argent pour acheter des céréales supplémentaires et couvrir d’autres besoins de base.

Dans le sud du pays, plus fertile et mieux arrosé, les agriculteurs peuvent pratiquer une gamme plus vaste de cultures, avec des rendements plus élevés. La vente d’excédents et de produits de rente (coton, sésame,…) leur permet de couvrir leurs besoins monétaires. Obtenir de bons prix de vente pour leurs produits reste cependant très difficile pour la plupart des producteurs.

D’une manière générale, l’agriculture familiale souffre d’un manque de soutien et d’un manque d’accès au financement.

L’ACTION DE SOS FAIM AU BURKINA FASO

Depuis le début des années 80, SOS Faim soutient l’agriculture familiale au Burkina Faso afin de lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en milieu rural. Nous collaborons avec des organisations locales qui soutiennent notamment :

  • la promotion de techniques agroécologiques pour l’amélioration des productions vivrières traditionnelles,
  • le développement de cultures maraîchères en saison sèche, comme source complémentaire de revenus
  • la mise en place de systèmes de commercialisation groupée, permettant aux producteurs d’accéder à des marchés rémunérateurs.

SOS Faim soutient également le développement d’un vaste réseau de greniers de sécurité alimentaire, permettant aux habitants de villages isolés d’acheter des produits alimentaires à bas prix.

Finalement, SOS Faim soutient une institution de microfinance, facilitant l’accès notamment de producteurs agricoles à des services d’épargne et de crédit adaptés à leurs besoins.

Chiffres-clés

  • 5Partenaires

  • 3Organisations paysannes

  • 1Institution de financement rural

  • 1ONG locale

  • 122 000Bénéficiaires

  • 783 K€investis

Nos partenaires au Burkina Faso