CPF

Le secteur agricole emploie 90% de la population et contribue au PIB du Burkina à hauteur de 33,6%. Dans le souci d’améliorer la croissance économique et de réduire la pauvreté, le gouvernement met en place différentes initiatives visant à augmenter la productivité, les valeurs ajoutées et les revenus agricoles mais ce sont principalement les gros entrepreneurs agricoles qui en bénéficient et l’agriculture familiale reste le parent pauvre des politiques publiques.

cpf 1000 300

Le partenaire

Créée en 2002, la Confédération Paysanne du Faso est une plateforme nationale de 14 organisations paysannes faîtières nationales organisées autour de filières agricoles dont voici les principales missions :

  • Être un cadre d’échange et de concertation pour les membres;
  • Assurer la défense des intérêts matériels et moraux des organisations membres ;
  • Accompagner la professionnalisation des acteurs du monde rural.

La CPF promeut l’introduction de l’agriculture familiale comme une alternative au modèle de production d’agriculture industrielle. Pour relever les défis qui se pose à elle, la CPF mène différentes activités, telles que des séances d’information à destination de ses membres pour les informer sur l’application de certaines politiques ou encore du plaidoyer vis-à-vis des autorités politiques pour une meilleure prise en compte des intérêts des agriculteurs qui pratiquent une agriculture familiale.
SOS Faim soutient la CPF depuis 2008. Ce soutien est financier mais également institutionnel, organisationnel et nous venons en appui à leurs activités de plaidoyer.

Résultats obtenus

Grâce à la CPF, l’agriculture familiale a été prise en compte dans le Programme National du Secteur Rural (PNSR) qui est le nouveau cadre de référence des interventions dans le secteur agricole et rural et la CPF est désormais présente dans le comité de pilotage qui vise son opérationnalisation.

Perspectives

Le nombre de membres de la CPF a rapidement augmenté et est passé de 5 membres en 2002 à 14 membres en 2014.

Enjeux et défis de la CPF pour les 10 ans à venir :

  • Faire de l’agriculture familiale, une orientation majeure des politiques publiques agricoles pour servir de levier à la souveraineté alimentaire ;
  • Favoriser la modernisation de l’exploitation agricole à travers l’amélioration de la production, la compétitivité financière de l’agriculture familiale et le renforcement des capacités entrepreneuriales des OP de la CPF ;
  • Encourager la formation professionnelle des jeunes ruraux/des femmes rurales et leur insertion professionnelle comme source de renouvellement des EAF et de réduction de la pauvreté en milieu rural ;
  • Renforcer les capacités organisationnelles et institutionnelles de la CPF comme trame de forte crédibilité