Cuba : la transition imposée

En 1991, Cuba a entamé une transition radicale vers l’agroécologie. Si l’île a réussi le passage d’une agriculture industrielle à une agriculture familiale et urbaine, un constat apparaît : Cuba n’a pas choisi cette transition.

dajaloo-1000-x-300

Isolée par l’effondrement de l’URSS et l’embargo américain, Cuba a dû faire face, en 1991, à une grave crise économique et une importante pénurie alimentaire. Alors qu’elle était totalement dépendante des pesticides et des machines agricoles, elle s’est vue contrainte d’instaurer rapidement une série de mesures drastiques.

Une auto-organisation citoyenne et un état planificateur puissant

L’agriculture urbaine et familiale s’est développée, encadrée par le mouvement paysan « campesino-a campesino » (paysan à paysan). L’état a également joué un rôle crucial, en promulguant des lois en faveur de l’agroécologie et en redistribuant une partie des terres aux paysans. La convergence entre les initiatives citoyennes et les décisions politiques fortes a ainsi permis à l’île de réaliser une transition rapide vers l’alternative qu’est l’agriculture écologique.

L’évolution par l’obligation ?

Mais, force est de constater que depuis le réchauffement avec les États-Unis, une partie du peuple cubain ne désire qu’une chose : pouvoir consommer comme ses voisins américains. D’autre part, la fin de l’embargo avec les USA annonce le retour des échanges commerciaux entre les deux pays et celui des intrants chimiques sur l’île. Cuba, premier pays industrialisé à avoir opéré une transition vers l’agroécologie, sera peut-être aussi le premier à vouloir en sortir. On peut alors se poser la question : pour qu’une alternative soit durable, l’alternative ne doit-elle pas être libre et volontaire ? La prise de conscience des limites du système dominant, la volonté et l’engagement d’en sortir ne sont-ils pas des préalables à la mise en œuvre d’alternatives durables ? À l’image peut-être des initiatives des villes en transition ?

Maïté Vanvaeck, bénévole

En savoir plus