SOS Faim
Faire un don

De la poudre aux yeux des éleveurs laitiers

Covid-19 • 7 juillet 2020

La crise du Covid-19 a plongé nos éleveurs laitiers dans une nouvelle crise. À cause du confinement, les agriculteurs n’ont pas pu écouler leur stock de lait et le prix au litre s’est encore effondré. En réponse à cette crise, la Commission européenne répète les mêmes erreurs et finance un stockage des excédents de lait, notamment sous forme de lait en poudre.

Depuis 2009, les éleveurs laitiers demandent un programme de réduction volontaire des volumes de lait mais la Commission refuse d’adapter l’offre à la demande et prend des mesures qui ne profitent qu’aux industriels. 90 000 tonnes de poudre de lait risquent aujourd’hui d’être exportées à bas prix en Afrique, au détriment des éleveurs d’ici et d’ailleurs.

Mariam Diaby Diallo, transformatrice de lait, Burkina Faso: « L’arrivée de ce lait en poudre ça tue ls activités des petits producteurs parce que le lait qui vient c’est moins cher et le consommateur ne veut que le moins cher ».

Adrien Lefèvre, producteur de lait, France: «  Les grands gagnants dans cette crise sont les industriels et les transformateurs laitiers, c’est à eux que seront reverser les 30 millions d’euros d’aides pour stocker. Derrière une crise comme ça, nous ce qu’on voit sur le terrain c’est le nombre d’agriculteurs qui diminuent avec des gens qui arrêtent parce qu’il y a des prix trop bas. Ce qui est mis en danger, c’est notre souveraineté alimentaire, parce que ceux qui arrêtent ne redémarrent jamais !« 

Ensemble demandons à la Commission européenne de revoir sa décision et d’arrêter la surproduction de lait pour que les éleveurs d’Europe et d’Afrique puissent enfin vivre dignement de leur travail ! 

Plus d’informations sur la plateforme de notre campagne N’exportons pas nos problèmes