FASO JIGI, l’espoir du peuple

SOS Faim soutient Faso Jigi depuis début 2014 afin d’améliorer la qualité et la commercialisation des céréales et des échalotes dans la zone Office du Niger.

Faso Jigi est une union de coopératives agricoles créée en 1997 à la suite d’un projet pilote de 18 mois intitulé « Projet d’Appui à la Commercialisation des céréales au Mali » (PACCEM).

Faso Jigi qui signifie « espoir du peuple » en bambara, a pour mission de permettre aux producteurs de jouer un rôle actif dans les filières céréales et échalotes afin d’obtenir un bon prix de leur production et ainsi, leur assurer un revenu décent pour subvenir à leurs besoins fondamentaux.

Faso Jigi regroupe 4 300 producteurs de céréales (riz, mil/sorgho et maïs) et 1 300 productrices d’échalotes.

Améliorer la qualité et la commercialisation des produits agricoles

SOS Faim soutient Faso Jigi dans la réalisation de ses objectifs :

– Construire des locaux de stockage d’échalotes pour mieux organiser les ventes sur le marché ;
– améliorer la qualité des céréales et des échalotes mises sur le marché ;
– suivre les signaux du marché (prix, offres et demandes);
– avoir une plus grande capacité de négociation avec les opérateurs céréaliers.

De plus, SOS Faim a mis en relation Faso Jigi avec l’institution de microfinance Kafo Jiginew, également partenaire de SOS Faim, afin de faciliter l’accès des membres de Faso Jigi aux crédits à moyen terme.

Quelles perspectives ?

SOS Faim va soutenir la production de semences adaptées aux changements climatiques. 40 producteurs seront formés pour produire 160 tonnes de semences améliorées qui seront ensuite vendues à travers un réseau de magasins de proximité.

SOS Faim va également cofinancer la construction de magasins de stockage d’échalotes afin de permettre des ventes aux moments les plus opportuns, les plus rémunérateurs pour les producttrices.

L’objectif, d’ici 2016, est de passer de 5 000 tonnes de céréales commercialisées par an à 8 000 tonnes par an.