FINCAFE : Servicios Financieros Cafetaleros

Des services financiers adaptés aux besoins des producteurs de café

Fin des années 1990, les petits producteurs boliviens de la zone des Yungas (Nord de La Paz), principale région productrice de café en Bolivie, regroupés au sein de l’organisation de producteurs biologiques FECAFEB décident de mettre sur pied un fonds de crédit pour améliorer l’accès à des services financiers spécifiques et ciblés aux besoins des producteurs de café et de leur famille.

fincafe-2

FINCAFE en bref :

Dès 1998, FINCAFE prend son indépendance de FECAFEB. Depuis 2007, FINCAFE est une structure autogérée. Aujourd’hui, FINCAFE regroupe 26 organisations de producteurs de café, soit environ 4000 familles membres, provenant des Yungas.

FINCAFE vise à fournir des services financiers qui répondent aux besoins spécifiques des petits producteurs de café, afin de permettre une amélioration de leurs conditions de vie tout en respectant l’environnement.

FINCAFE propose des crédits :
1. Services de crédits individuels aux producteurs : crédits de campagne, d’investissements productifs et de renouvellement des plants de café. FINCAFE propose par ailleurs des crédits spécifiquement destinés aux femmes pour leur permettre de diversifier leurs activités.
2. Crédits associatifs : financement d’activités de transformation, production et exportation des coopératives et associations de producteurs membres de FECAFEB et affiliées à FINCAFE.

FINCAFE et SOS Faim :

SOS Faim soutient FINCAFE depuis son autonomisation en 2007.

L’appui à FINCAFE porte sur le renforcement de leurs capacités institutionnelle, organisationnelle et technique.

Entre 2014 et 2016, le soutient de SOS Faim a permis :

  • d’améliorer l’équipement des agences de FINCAFE en vue d’une mise en conformité à la nouvelle loi de finances.
  • d’appuyer, en partenariat avec AOPEB, un programme de renouvellement de plantations de café avec une orientation agro-écologique : FINCAFE propose un crédit mixte combinant des fonds de roulement et des fonds d’investissement tandis qu’AOPEB fournit l’assistance technique.

Sur le plan financier, SOS Faim a contribué à l’apport de fonds de crédit et à l’articuler avec d’autres entités financières.

Des capacités renforcées et de nouveaux accès à des financements externes :Les capacités de FINCAFE sont renforcées et permettent ainsi un accès amélioré de ses membres à des services financiers adaptés. L’IMF a mis en place un système d’information et de gestion et a désormais accès à des sources de financement externes, notamment grâce à une garantie du FOGAL, pour permettre de répondre à la demande croissante en crédits.

  • Nombre de membres actifs : 26 associations et 364 emprunteurs individuels (dont 35% de femmes)
  • En-cours de crédit au 31/12/2014 : associatif 386 640 € et individuel 403 390€ (total 790 030€)

Perspectives : 

En 2011, FINCAFE a co-créé l’organisation faîtière des entités financières d’organisations de producteurs : FINDEPRO.

La nouvelle loi de finances de 2013 reconnaît cette structure, mais beaucoup reste à faire en termes de normalisation et régulation du secteur ; FINDEPRO jouera un rôle d’appui dans ce sens . Dans les mois et années à venir FINCAFE devra poursuivre de professionnalisation ses efforts en vue de

  • se conformer à la nouvelle loi,
  • développer sa recherche de financements,
  • diversifier ses secteurs d’activités et de produits.

Plus d’infos?

Voir le site internet de FINCAFE