FOGAL

Le défi : l’accès au financement – la solution : un fonds de garantie

Dans la zone andine (Bolivie, Equateur et Pérou), la question de l’accès au financement pour des organisations de producteurs agricoles et des institutions de micro finance rurales représente un enjeu de taille. En concertation avec ses partenaires, SOS Faim a pris l’initiative de mettre en place un fonds de garantie qui permet de partager les risques pris par des institutions financières (des banques et des investisseurs sociaux) pour mettre des ressources à la disposition des acteurs ruraux.

fogal 1000 300

Le Fogal en bref

  • Fonds de garantie pour l’Amérique Latine est une asbl fondée en 2004 par SOS Faim et différents partenaires locaux
  • Objectif : faciliter un accès au financement adéquat et pérenne en faveur d’organisations de producteurs agricoles et d’institutions de financement rural
  • Activité : garantir des crédits octroyés par des institutions financières à son groupe cible privilégié.

Fogal & SOS Faim 

Le partenariat avec SOS Faim a démarré dès la création de l’institution, en 2004. Au niveau financier, SOS Faim a contribué à créer et alimenter le fonds de garantie par des dotations financières importantes. Le patrimoine du FOGAL est de 3.370.000€  fin 2013. Il s’agit d’un partenariat spécifique, dans la mesure où SOS Faim accompagne ce partenaire en participant à sa gouvernance (assemblée générale, conseil d’administration, comité de garanties).

Résultats obtenus (fin 2013)& perspectives

  • FOGAL  est une institution viable financièrement.
  • En 2013: 28 organisations de producteurs et IMF ont bénéficié de garanties
  • En cours de garanties et de crédits de 3.020.000 €
  • L’effet de levier des garanties est supérieur à 2.
  • FOGAL concentre 95% de son activité en milieu rural.

Sur la période 2014-2016 et en cohérence avec le plan de développement élaboré par le FOGAL, le soutien apporté par SOS Faim va permettre d’augmenter les fonds propres du FOGAL pour desservir un plus grand nombre de partenaires dans les 3 pays andins (chiffre d’affaires annuel supérieur à 4 millions d’EUROS). Des appuis sont également prévus pour renforcer la qualité des services (ouverture d’une antenne en Bolivie et formations du personnel) et pour améliorer l’approche stratégique et la gestion financière de certains partenaires.