Glyphosate : le combat continue

Ce jeudi 9 novembre, alors que l’Union européenne rechigne à se prononcer sur l’avenir du glyphosate, neuf personnes de l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) paraissaient en justice. SOS Faim les soutient dans leur combat contre le pesticide.

Les inculpés sont poursuivis pour avoir participé à une action non-violente au siège du plus grand lobby de pesticides de Bruxelles, l’European Crop Protection Association (ECPA). Ils ont pu compter sur le soutien d’une faune nombreuse mobilisée et attroupée devant le Palais de justice. La manifestation, bien que pleine d’humour, rappelle l’importance de continuer la lutte contre le glyphosate, de dénoncer les lobbys, de défendre la démocratie et de protéger la nature.

La veille encore, ces enjeux ont été rappelés et débattus autour de la projection du film « Le Roundup face à ses juges » de Marie-Monique Robin. Ce documentaire retrace le déroulé du Tribunal Monsanto, une mobilisation internationale de la société civile. En 2016, à La Haye, victimes, scientifiques et avocats ont témoigné et prouvé les conséquences catastrophiques du glyphosate devant un jury international. Les juges ont conclu en émettant l’avis consultatif suivant : « la mise sur le marché du glyphosate par Monsanto participe à un écocide et n’agit pas en conformité avec les droits humains fondamentaux et le droit environnemental ». En espérant que le positionnement des uns amènera les autres à enfin prendre position. Oserait-on rappeler à l’Union européenne que choisir, c’est renoncer ?

Plus que jamais, le combat contre ce « génocide silencieux » continue…