SOS Faim
drapeau luxembourg Faire un don

Journée Internationale des Luttes Paysannes

Agriculture familiale • 16 avril 2020

Le 17 avril est la journée internationale des luttes paysannes. Plus que jamais en cette période de Covid-19, nous désirons remercier celles et ceux qui nous nourrissent. Cette crise sanitaire nous rappelle le rôle essentiel des petits et moyens agriculteurs d’ici et d’ailleurs mais aussi l’urgence de relocaliser nos systèmes alimentaires. C’est pourquoi, SOS FAIM et 45 autres organisations du Réseau de soutien à l’agriculture paysanne (Résap) ont répondu à l’appel de La Via Campensina et se mobilisent pour exiger une transformation profonde de nos systèmes alimentaires.

Si cette crise sanitaire souligne l’importance du rôle de l’agriculture dans notre sécurité alimentaire, elle révèle aussi la fragilité de notre système d’approvisionnement et la nécessité d’assurer à notre pays, une plus grande autonomie alimentaire. Or en Wallonie, 83% des fruits et légumes frais consommés  viennent de l’extérieur. Une dépendance aux exportations qui est tout aussi considérable dans nos pays partenaires du Sud comme par exemple, la République Démocratique du Congo qui dispose d’un potentiel agricole très important. Pourtant, ce pays dépend toujours de l’importation de produits d’alimentation de base pour nourrir sa population.

Chaque semaine, 41 fermes disparaissent en Belgique.

La mondialisation a entrainé les agriculteurs et les agricultrices dans des logiques de production industrielles nocives pour eux-mêmes, pour l’environnement et pour la société ! À court et long termes, la sécurité alimentaire de notre pays est un enjeu vital comme le souligne notre président Philippe Baret et d’autres cosignataires dans l’appel lancé aux politiques pour organiser la sécurité alimentaire chez nous et partout ailleurs dans le monde. Nous ne pouvons plus continuer à dépendre de produits délocalisés et d’une logique de production et de commercialisation qui détruit notre planète.

En ces temps du Covid-19, les petits et moyens agriculteurs, les paysan.ne.s, les circuits courts d’ici et d’ailleurs jouent plus que jamais, un rôle fondamental ! Soutenir la production locale chez nous mais aussi dans le reste du monde, c’est lutter contre la faim, la crise climatique, les inégalités sociales et économiques.
Ce 17 avril, SOS Faim s’est jointe aux 45 autres organisations et personnalités pour revendiquer une alimentation équitable, locale, saine et durable. Nous avons unis nos voix pour que de cette crise mondiale puisse naître une opportunité de rapprocher la fourche de la fourchette !

[lire la carte blanche parue ce lundi 13 avril dans LE SOIR]

Les voix du nord et du sud s’unissent pour cette  « journée internationale des luttes paysannes ».

Au Nord comme au Sud, le 17 avril est une date symbolique de commémoration et de résistance des paysans contre l’accaparement de leurs terres. Mais que signifie cette date pour nos partenaires du Sud et dans un contexte de pandémie  ?

Découvrez des témoignages inédits de Climaco Cardenas de la plateforme nationale paysanne CONVEAGRO au Pérou et de Freddy Mumba de la confédération nationale des producteurs CONAPAC en RD Congo. D’autres voix de nos partenaires du Sud seront relayées prochainement sur notre site SOS FAIM.

Ce 17 avril, restons chez nous mais pas en silence !

Mangeur.euse.s de tous les territoires, défenseurs des droits des paysan.ne.s, joignons-nous ce vendredi 17 avril pour une journée d’e-mobilisation afin de  soutenir nos paysan.ne.s d’ici et d’ailleurs ! Au programme de cette campagne virtuelle  : une interpellation politique, des témoignages inédits de paysan.ne.s du Nord et du Sud, une présentation de nos outils pédagogiques, un concert en live et un accès libre au documentaire « MINGA, voix de résistance », réalisé par Pauline Dutron et Damien Charles.

🔗 Faites d’ores et déjà entendre votre voix auprès de nos politiques et interpellez les ministres compétents en 2 clics via la plateforme Reclaim Human Rights

🔗 Pour tout savoir sur l’événement, rendez-vous sur FACEBOOK ou sur le site du RESEAU DE SOUTIEN A L’AGRICULTURE PAYSANNE (RéSAP)

Un campagne collective réussie !

Vous étiez ce 17 avril, plus de 1100 personnes à répondre à notre appel pour soutenir les paysan.ne.s d’ici et d’ailleurs, et pour demander une relocalisation de nos systèmes alimentaires.
Nous avons reçu plus de 400 photos de soutien  et 1000 interpellations politiques. Merci à vous tou.te.s !

🔗 Lire les premières réactions politiques à notre interpellation.

Découvrir la carte blanche en vidéo