L’agriculture familiale n’a pas dit son dernier mot : une décennie internationale lui est dédiée

Le 20 décembre 2017, lors de sa 72e session, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté officiellement la Décennie pour l’agriculture familiale 2019-2028. SOS Faim se réjouit de cette décision. Depuis l’année internationale qui lui a été consacrée en 2014, SOS Faim avait en effet constaté que l’intérêt pour l’agriculture familiale avait déjà tendance à s’étioler et que les bailleurs de fonds semblaient à nouveau privilégier le soutien à l’agriculture industrielle. Cette Décennie permettra donc de relancer le plaidoyer. De meilleures politiques publiques en faveur de l’agriculture familiale sont en effet impératives pour éradiquer la faim et la pauvreté en milieu rural.

Le gouvernement belge en porte-à-faux ?

Nous constatons également que la décision des Nations unies semble avancer à contre-courant de la Note stratégique agriculture et sécurité alimentaire du gouvernement belge, qui n’identifie pas vraiment l’agriculture familiale comme étant une priorité… La Décennie pour l’agriculture familiale a pourtant été coparrainée par 104 pays et approuvée à l’unanimité en plénière de l’Assemblée générale de l’ONU.