Les « agri-preneurs » sont à la mode

Oubliez le vocable « agriculteurs », changez vos logiciels et parlez désormais « d’agri-preneurs ». C’est le nouveau qualificatif à la mode, que le dernier numéro du magazine SPORE semble avoir adopté avec très peu de recul critique.

Une jeune « agri-preneuse » telle que présentée dans le dernier numéro du magazine Spore. © Idris Adeniyi/IITA.

Un dossier martèle que les coopératives doivent être plus commerciales. Les jeunes agriculteurs sont à la mode. En photo dans le magazine, leur apparence physique est d’ailleurs toujours parfaite.

Les « success story » africaines ont majoritairement cours dans des pays anglophones. Etrange coïncidence ?

Un article en fin de numéro invite à ne pas enterrer la microfinance agricole, puisque celle-ci peut encore être plus… performante.

Les préoccupations solidaires et sociales exprimées à l’unanimité en 2014 lors de l’Année internationale de l’agriculture familiale se sont-elles évaporées ?