Les experts l’affirment : « L’agriculture familiale est un pivot essentiel pour contrer le réchauffement climatique ! »

Le 8/11/2017

SOS Faim se joint à l’appel à mobilisation pour la justice climatique du samedi 18 novembre, parce que les paysans en font les frais.

Mais affirmer que ce sont les paysans qui payent la facture n’est pas qu’un slogan ! En octobre 2017, l’Anual Review of Environment and Resources, a publié les résultats de recherches d’un panel d’experts internationaux. L’étude intitulée Smallholder Agriculture and Climate Change (Agriculture paysanne et changement climatique) confirme que des centaines de millions d’agriculteurs familiaux sont victimes du changement climatique, alors que leurs responsabilités sont très réduites comparées à celles d’autres types d’agricultures. Les résultats de ce rapport montrent que l’agriculture familiale constitue un pivot essentiel pour contrer le réchauffement climatique et évoluer vers le développement durable.

A relire également, le dossier que Défis Sud a consacré en octobre 2015 à la question de l’agriculture familiale et du réchauffement climatique.