De belles avancées du gouvernement sur le dossier Banque mondiale grâce à la campagne « Tous trompés » !

De belles avancées du gouvernement sur le dossier Banque mondiale grâce à la campagne « Tous trompés » !

Le mardi 20 décembre dernier, à l’occasion d’une rencontre avec le Cabinet du Ministre de la Coopération et le Cabinet du Ministre des Finances, SOS Faim a communiqué les 4029 pétitions récoltées dans le cadre de sa campagne de mobilisation ‘Tous trompés’ et souligné les évolutions positives dans ce dossier.

Retour sur les résultats sur la campagne « Tous trompés ! »

En avril 2016, SOS Faim a lancé cette campagne d’interpellation visant à plus de transparence et plus de cohérence dans la participation de la Belgique à la plus grande institution de développement qu’est la Banque Mondiale (BM). Au cours de cette campagne, SOS Faim a porté trois chefs de revendication, deux d’entre eux ont été, au moins partiellement, rencontrés dans les décisions politiques de ces derniers mois :

  • Demande de transfert de la compétence du Ministre des Finances vers le Ministre de la coopération : le gouvernement s’est engagé sur une tutelle partagée entre Ministre des Finances et le Ministre de la Coopération et cet engagement s’est traduit en un texte de loi.
  • Demande d’un reporting précis des positions du gouvernement à la BM auprès des parlementaires et de la société civile : une audition du représentant de la Belgique à la BM devant les parlementaires a eu lieu le 25 octobre dernier et une déclaration de position envoyée par le Ministre avant la conférence annuelle de la Banque. Le gouvernement travaille à présent à un mémorandum pour institutionnaliser et systématiser des modalités de « reporting ».

Le combat continue

Ces deux nouveautés sont des avancées qui vont dans la bonne direction et SOS Faim s’en réjouit, tout en demandant d’aller plus loin particulièrement par rapport au troisième chef de revendication, celui sur le positionnement et l’engagement de la Belgique sur certains dossiers et particulièrement sur le dossier de l’agriculture. Nous plaidons pour que la Belgique défende au sein de la BM une vision du développement qui cible ‘l’agriculture familiale durable’ dans la lignée de la Note stratégique Agriculture et Sécurité alimentaire que la Belgique s’est fixée.

La vision du développement de l’agriculture au sein de la BM est fortement orientée vers l’agrobusiness et les grandes plantations et trop de projets financés par la Banque négligent, voire même parfois nuisent aux intérêts des agriculteurs familiaux et des organisations paysannes.

4029 citoyens, à travers leurs pétitions, se sont joints symboliquement à SOS Faim le 20 décembre dernier pour demander au gouvernement de mettre l’agriculture familiale en haut de l’agenda du développement et que la Belgique plaide au sein de la BM pour des projets et des stratégies résolument orientés vers les agriculteurs/trices familiaux/les. Espérons que les échanges lors de cette rencontre permettront de faire avancer cette ligne de revendication.

Article publié dans : News