La Coopération belge veut abandonner l’agriculture familiale !

La Coopération belge veut abandonner l’agriculture familiale !

Les stratégies de coopération belges pour le développement des pays les plus pauvres sont régulièrement révisées par le Ministère de la Coopération au développement. Les notes stratégiques doivent orienter le travail des acteurs de développement financés par la coopération belge et la destination des fonds des contribuables : priorités sectorielles et opérationnelles, acteurs clés, qui, quoi, où et comment. C’est un enjeu de taille donc ! Aujourd’hui, c’est au tour de la Note Stratégique Agriculture et Sécurité Alimentaire de se faire relifter… si pas complètement renouveler. Qu’en est-il ?

Trois notes co-signées par SOS Faim

SOS Faim a mis en exergue la place de l’agriculture familiale et celle des principes de l’Economie Sociale et Solidaire (Note CCF2 et Note Commune des acteurs de l’ESS)..

Malheureusement, le premier jet de la future Note Stratégique ASAN du 25 novembre 2016 ne semble pas partager notre vision.

Tout n’est pas perdu !

Le processus de révision de la note n’est pas terminé. Il devrait l’être dans le courant du mois de janvier. Il nous reste dès lors peu de temps et de marge de manœuvre pour renforcer la note stratégique et nous assurer que les acteurs de la coopération au développement seront bel et bien des acteurs mettant au centre de leurs intérêts l’homme et la nature, et non le profit à tout prix.

Lire l’article complet

Article publié dans : News