Le Début des Haricots, une démarche citoyenne soutenue par l’État

Le Début des Haricots, une démarche citoyenne soutenue par l’État

Face aux enjeux environnementaux et sociétaux liés à l’alimentation, les citoyens cherchent des alternatives. C’est ainsi qu’en 2005, de jeunes agronomes passionnés d’agroécologie ont mis sur pied une asbl qui soutient une agriculture respectueuse de l’environnement et des paysans : le Début des Haricots.

Depuis quelques années, cette initiative citoyenne est soutenue par l’IBGE (Institut Bruxellois pour la Gestion de l’Environnement). Interview d’Aline Dehasse, chargée de projet et animatrice des jardins collectifs de l’asbl.

En quoi les objectifs de l’asbl s’inscrivent-ils dans un projet public ?

Notre objectif est de soutenir un modèle d’agriculture paysanne durable et de sensibiliser les Bruxellois à consommer des produits locaux respectueux de l’environnement. Nos projets sont réalisés par des bénévoles et ont un rôle pédagogique. Par exemple, le « Jardin des couleurs » est un projet qui sensibilise les enfants à l’agriculture biologique via la mise en place d’un potager. Nous sommes également à l’origine des premiers jardins collectifs de Bruxelles. Ces potagers sont gérés entièrement par les habitants et jouent un rôle social en créant du lien entre les habitants d’un même quartier. Les objectifs sociaux et environnementaux inhérents à nos actions nous ont permis de bénéficier d’un soutien financier de l’IBGE.

Ce soutien institutionnel vous a-t-il influencé dans vos pratiques?

Il nous a aidé à rendre certains projets autonomes financièrement comme les GASAP par exemple (Groupements d’achat solidaire de l’agriculture paysanne) mais aussi d’en développer de nouveaux.  Il nous a surtout permis d’augmenter notre visibilité et de nous développer sur le long terme, notamment via la mise à disposition de terrains.

Plus d’infoswww.haricots.org

 

Article publié dans : News