Les producteurs de lait plaident leur cause auprès du Pape

Les producteurs de lait plaident leur cause auprès du Pape

Une délégation européenne de 130 producteurs de lait a débarqué à Rome ce mercredi 27 janvier. Parmi eux, 18 Belges dont Erwin Schöpges, le porte-parole du syndicat agricole MIG. Par le biais d’une lettre qui présente leur contexte et conditions de travail, ils réclament le soutien moral du pape.

L’action prête à sourire, pourtant c’est en signe de désespoir que ces producteurs de lait se sont mobilisés à Rome pour plaider leur cause. Alors que les décideurs politiques belges et européens restent sourds à leurs revendications, ils sont venus plaider leur cause, en dernier recours, auprès du Pape.

Les producteurs victimes d’un cercle vicieux

Dans ce courrier, Erwin raconte au nom des producteurs de lait combien la situation est devenue invivable pour eux.

Il explique la libéralisation des marchés qui conduit à une surproduction de lait. L’offre est tellement importante que les prix sont au plus bas. Le prix du litre de lait ne couvre pas les coûts de productions des agriculteurs. Faute de revenu juste pour leur production, bon nombre d’entre eux basculent dans l’endettement et la pauvreté. Un cercle vicieux qui peut conduire certains jusqu’à l’incapacité à nourrir leurs familles et donc la faim.

Le paradoxe de la faim

Une problématique que SOS Faim connaît et dénonce depuis des années : les agriculteurs qui sont à la source de l’alimentation sont les premières victimes de la faim. Un paradoxe qui sévit depuis des décennies en Afrique et qui se répand également en Europe.

La lettre exprime également la souffrance psychologique des agriculteurs : « Outre l’aspect financier, c’est aussi la perte de l’amour de notre métier. La pression psychologique est énorme car notre génération ne pourra peut-être pas assurer la transmission à la génération future d’une ferme créée par le dur travail de nos parents et grands parents ».

Produire une alimentation de qualité pour un revenu juste, tout simplement…

Les producteurs clôturent leur courrier par une revendication. Ils réclament de poursuivre leur activité de producteurs et de fournir ainsi une alimentation de qualité à leurs concitoyens mais aussi d’être rémunérés pour ce travail de façon équitable.

Une demande à laquelle on ne peut qu’accéder mais qui ne dépend malheureusement pas du mandat du Pape. Ce dernier s’est pourtant montré ouvert et solidaire par rapport à leur requête. Au-delà de ce court échange, il leur consacrera dans six mois une vraie audition.

En savoir plus

Lire la lettre ouverte des producteurs de lait

Voir le reportage de la rencontre entre les producteurs et le Pape à Rome

Découvrir la vidéo « Le paradoxe de la faim »

Article publié dans : News