Nous consommons, mais à quel prix ?

Nous consommons, mais à quel prix ?

Le CNCD-11.11.11 lance sa campagne annuelle sur le droit à l’alimentation avec comme slogan : « Nous consommons, mais à quel prix ? » Cette campagne vise à sensibiliser les consommateurs sur les modes de production des biens commercialisés et propose des solutions pour stopper les dérives de l’industrie alimentaire et garantir le droit à l’alimentation.

La campagne du CNCD part du dernier scandale alimentaire révélé par le Guardian : des crevettes thaïlandaises, qui inondent les rayons des supermarchés européens et américains, sont nourries de poissons pêchés par des esclaves birmans et cambodgiens retenus sur des bateaux de pêche. Plusieurs migrants ont témoigné de leurs conditions de vie inhumaines : journées de 20 heures, pour un bol de riz par jour, esclaves battus, torturés, drogués et même tués sous leurs yeux.

Ce scandale met, une nouvelle fois, en lumière les dérives du modèle agro-industriel actuel. « Les chaînes de production agro-alimentaires sont aujourd’hui tellement mondialisées qu’elles en deviennent totalement opaques. »  Sans en être conscient, le consommateur européen se rend complice des conditions de travail insoutenables imposées aux travailleurs du Sud et, en favorisant la recherche constante du prix le plus bas, nourrit le dumping social responsable de la disparition progressive de l’agriculture familiale.

En effet, les producteurs du Sud sont aussi les victimes des dérives de l’industrie alimentaire. Sur les 805 millions d’êtres humains qui souffrent de la faim, 80% sont des paysans ou des pêcheurs du Sud. Pourtant, nous produisons 1,5 fois plus de nourriture qu’il n’en faut pour nourrir l’ensemble de la population, mais un tiers de la nourriture est perdu ou gaspillé.

Les alternatives proposées par la campagne 11.11.11 visent à garantir la traçabilité sociale des produits commercialisés en imposant un étiquetage rendant compte des conditions de travail dans l’ensemble de la chaîne de production ; à imposer des normes sociales minimales à toutes les firmes transnationales et à leur fournisseurs ; et à promouvoir un nouveau modèle agricole et alimentaire, fondé sur les filières courtes rapprochant le consommateur du producteur et sur le soutien de l’agriculture familiale et de la pêche durable. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la campagne.

Comment soutenir la campagne 11.11.11 ?

Tout d’abord en la relayant, parlez-en autour de vous ou partagez-la sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez également acheter des produits 11.11.11 car, rappelons-le, chaque année, grâce notamment à la vente des produits, l’Opération 11.11.11 finance une cinquantaine de projets de développement dont certains de SOS Faim.

Vous pouvez commander ces produits via SOS Faim. Si cela vous intéresse, contactez-nous !

Découvrez le catalogue des produits 11.11.11.

Article publié dans : News