SOS Faim devient coopérateur garant de Terre-en-vue

SOS Faim devient coopérateur garant de Terre-en-vue

Bonne nouvelle, SOS Faim est depuis quelques jours coopérateur garant du mouvement Terre-en-vue.

Né en 2011, le mouvement citoyen Terre-en-vue a pour but de faciliter l’accès à la terre pour une agriculture durable et agro- écologique. Il s’agit de gérer nos terres agricoles comme des biens communs et de les préserver de la spéculation et de la pollution en les mettant à disposition d’agriculteurs qui produisent des produits alimentaires de qualité, dans le respect de l’humain et de la nature.

Concrètement, la coopérative Terre-en-vue rassemble l’épargne citoyenne pour acquérir des terres agricoles et les mettre à disposition de tels projets. Grâce à l’implication de plus de mille citoyen-nes et associations, la coopérative a déjà soutenu 7 fermes en Wallonie et a déjà libéré plus 30 hectares de terres agricoles.

Terre-en-vue facilite également les contacts entre propriétaires terriens (privés et publics) et candidats chercheurs de terres.

Qu’est-ce qu’un coopérateur garant ?logo_final_papeterie HD

Le coopérateur garant doit veiller au respect des valeurs et à la finalité sociale de la coopérative. Concrètement, lorsqu’une décision est prise par l’assemblée générale, « il faut, en plus d’une majorité de tous les coopérateurs présents, également une majorité des votes des coopérateurs garants. Il faut de plus une majorité renforcée pour toute modification de l’objet social de la coopérative, ce qui empêche tout détournement fallacieux », explique Terre-en-vue avant de préciser : « Les associations fondatrices sont les premiers coopérateurs garants. Il s’agit d’associations (belges et internationales et de coopératives à finalité sociale actives en économie sociale et en particulier dans le soutien de l’agriculture paysanne. »

Terre-en-vue donne aussi une place importante aux groupes locaux de coopérateurs qui soutiennent les projets agricoles. Chacun d’eux mandate donc un de ses membres, le coopérateur garant, pour le représenter aux assemblées générales. Ce dernier bénéficie également d’une voix par l’achat d’une ou plusieurs parts collectives au nom du groupe local.

Pour en savoir plus : www.terre-en-vue.be

Article publié dans : News