URGENT : Interpellez les députés européens pour stopper la spéculation sur les denrées alimentaires

URGENT : Interpellez les députés européens pour stopper la spéculation sur les denrées alimentaires

Un vote important aura lieu au Parlement européen ce mercredi 15 février pour stopper la spéculation excessive sur les denrées alimentaires. Interpellez les députés européens pour qu’ils rejettent les propositions trop faibles de la Commission européenne.

Les paris sur les marchés financiers ont fait grimper les prix des denrées alimentaires ces dernières années, ce qui a entraîné la faim et la pauvreté dans le monde. En 2014, avec des organisations et citoyens européens, nous avons obtenu une législation européenne vitale pour lutter contre les spéculations excessives sur les denrées alimentaires sur les marchés financiers.

La Commission européenne a finalement décidé des modalités d’application de la législation. Mais elles sont trop faibles et permettraient des jeux imprudents sur la faim, laissant des millions de personnes vulnérables face aux prix instables et volatiles des aliments. La Commission européenne propose notamment d’autoriser les pays à assouplir davantage les maigres règles existantes en matière de spéculation sur les denrées alimentaires.

Vote au Parlement européen ce 15 février

Ce mercredi 15 février, le Parlement européen peut voter pour rejeter ces règles trop faibles, mais il a besoin d’une majorité. Le vote sur les directives en matière de spéculation sur les denrées alimentaires devrait être très serré : nous savons que 40 % des députés européens soutiendront les mesures de répression, mais nous devons convaincre au moins 84 d’entre eux, dont le vote pourrait aller dans un sens comme dans l’autre.

En 2014, le vote était tendu mais nous avons gagné. Il en est de même aujourd’hui et nous devons donc agir dès maintenant. Signez cette pétition qui invite vos députés européens à rejeter les propositions trop faibles de la Commission européenne.

 

je-signe-la-petition-2

 

Pour en savoir plus sur la spéculation sur les denrées alimentaires

Article publié dans : News