Burkina Faso

L’agriculture familiale au Burkina Faso

Les agriculteurs sont les premières victimes de la faim au Burkina Faso et leur situation alimentaire est jugée comme étant grave par l’IFPRI (International Food Policy Research Institute).

Au Burkina Faso, l’agriculture occupe 90% de la population mais ne contribue qu’à environ un tiers du PIB du pays. Ceci traduit les faibles performances de l’activité agricole, principale cause de la pauvreté.

De plus, certaines régions isolées épuisent chaque année leurs stocks de céréales et dépendent des marchés pour pouvoir se nourrir mais l’isolement des villages, en particulier durant la saison des pluies, et la faiblesse du pouvoir d’achat de certains ménages constituent une source importante d’insécurité alimentaire.

inner-burkina

L’action de SOS Faim au Burkina Faso

Depuis le début des années 80, SOS Faim soutient l’agriculture familiale au Burkina Faso afin de lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en milieu rural. Nous collaborons avec des organisations paysannes ainsi qu’avec une ONG locale qui appuie, entre autres, le développement d’activités maraîchères. Notre soutien consiste à renforcer le plaidoyer, l’assistance technique et la commercialisation en faveur des producteurs familiaux.

SOS Faim soutient 4 partenaires locaux

Ce soutien bénéficie à 700 000 agriculteurs

SOS Faim investit 730.653€ en 2016 pour lutter contre la faim au Burkina Faso

Nos partenaires au Burkina Faso

burkina-faso

Organisations paysannes

ONG locale

  • APIL – Association pour la Promotion des Initiatives Locales

Autres partenaires soutenus par SOS Faim Luxembourg :

  • IMF UBTEC-Naam – Union des Baoré Tradition d’épargne et de crédit
  • APESS – Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane