Nos campagnes

Régulièrement, SOS Faim lance des campagnes d’interpellation des autorités belges et européennes afin de relayer les propositions de nos partenaires du Sud pour une meilleure prise en compte de l’agriculture paysanne et de la souveraineté alimentaire.

On ne joue pas avec la nourriture

Stop à la spéculation financière sur les matières premières agricoles

affiche2013

Début 2012, SOS FAIM lançait sa campagne publique « On ne joue pas avec la nourriture ». L’objectif ? Dénoncer et s’attaquer à la spéculation financière sur les matières premières agricoles. Tout au long de l’année, nous avons sillonné les événements publics ainsi que le web pour inviter les citoyens à signer une pétition interpelant les pouvoirs publics et les banques.

Ensuite, en 2013, la campagne entre dans une nouvelle phase. SOS Faim commandite avec d’autres ONG, commandite une étude dénonçant le rôle des banques en Belgique dans la spéculation financière sur les matières premières agricoles. Les citoyens sont invités en tant que clients de ces banques à les interpeller.

Résultats : La mobilisation citoyenne, qui a rassemblé plusieurs milliers de signatures, a permis des avancées au niveau des banques en général avec des engagements fermes, particulièrement chez Belfius et à la KBC. Mais les avancées restent inégales et le dialogue noué entre SOS Faim et les banques reste insuffisant pour enrayer définitivement le phénomène en Belgique. C’est donc sur le plan politique que SOS Faim entend poursuivre sa mobilisation pour pousser le futur gouvernement à interdire en Belgique la spéculation nocive sur les produits agricoles.  

Pour en savoir plus : www.onnejouepasaveclanourriture.org