SOS Faim
Faire un don

Coup de pouce aux initiatives de producteurs

En Bolivie, dans la région de Cochabamba, de nombreuses associations de producteurs existent. Mais, bien souvent, ces organisations sont isolées et manquent d’organisation et d’appui technique pour se développer. Certaines d’entre elles cultivent avec un mode de production agroécologique hérité de leurs ancêtres et pourraient jouer un rôle plus important pour améliorer la sécurité alimentaire de la zone et la sauvegarde du milieu.

AGRECOL EN BREF

Créée en 2011, la fondation AGRECOL Andes est spécialisée dans l’accompagnement de processus agroécologiques et d’adaptation au changement climatique. Elle est active dans des zones pauvres et reculées de la province de Cochabamba, touchée par l’insécurité alimentaire. Son objectif est de renforcer les capacités d’auto-gestion des Organisations Paysannes (OP) et d’améliorer leur capacité de production et leur accès au marché.

Afin de promouvoir un développement agricole et rural durable, AGRECOL mène différentes activités :

  • gestion des connaissances dans le domaine de l’agroécologie,
  • plaidoyer et renforcement d’initiatives locales en alliance avec des acteurs ruraux et urbains.

Elle propose également différents services s’inscrivant dans sa vision environnementale durable :

  • formation et assistance technique en agroécologie,
  • accompagnement dans le renforcement des organisations,
  • plaidoyer auprès des autorités locales,
  • articulation des organisations de producteurs avec les marchés locaux, etc.

Elle aspire ainsi à la souveraineté et la sécurité alimentaire des communautés paysannes et indigènes, dans le respect de l’environnement.

AGRECOL ET SOS FAIM

SOS Faim accompagne AGRECOL depuis 2014 pour soutenir quatre organisations de producteurs de plusieurs zones pauvres, reculées et victimes d'insécurité alimentaire dans la province de Cochabamba.

Ces organisations sont actives dans la culture de céréales et pseudo-céréales (maïs, blé, quinoa, amarante…), miel, élevage bovin, maraîchage, etc.

Elles représentent actuellement un total d’environ 800 producteurs, dont 30% de femmes, mais ambitionnent d'en impliquer davantage, en priorité des femmes.

Des résultats encourageants

Ces dernières années, grâce à l’assistance technique d’AGRECOL, les quatre organisations ont significativement amélioré leurs capacités :
de gestion et planification (élaboration de plans stratégiques, de plans de production, de plans d’affaires, d’outils de gestion administrative, etc.),
de transformation, notamment par l’obtention de financements publics pour se doter d’infrastructures de transformation,
d’accès au marché, par le renforcement de trois marchés de producteurs ainsi que l’agrément pour fournir leurs produits aux programmes publics d’alimentation scolaire. Une des organisations fournit actuellement des produits pour des petits-déjeuners dans les écoles, en lien avec la municipalité.
d’alliance avec d’autres organisations sur le territoire et en particulier de concertation avec les autorités locales.

QUELLES PERSPECTIVES ?

Ces organisations prévoient une mise en réseau afin de complémenter leur offre de produits et de développer des initiatives économiques à l’échelle territoriale telles que de nouveaux canaux de commercialisation.

Par ailleurs, le renforcement des organisations inclura un programme de formation de leaders, en prenant en compte l’équité de genre et le besoin de relève générationnelle, afin de renforcer la concertation avec les autorités publiques et d’assurer la durabilité des acquis.

Enfin, AGRECOL s’attachera à s’adresser davantage aux consommateurs par des actions de communication et de sensibilisation en agroécologie et en circuits courts dans la région de Cochabamba.