SOS Faim
Faire un don

Un processus de décentralisation timide

En Bolivie, des processus de décentralisation ont commencé dans les années 2000, donnant davantage d’autonomie et de compétences aux entités publiques régionales et locales pour gérer leur territoire. Dans les faits, cette décentralisation est peu effective et lente à se mettre en place et les petits producteurs bénéficient encore bien peu d’une reconnaissance et d’appuis de la part des acteurs publics locaux.

CIUDADANIA = CITOYENNETÉ

Ciudadanía est une ONG bolivienne fondée en 2004 qui intervient essentiellement dans la région de Cochabamba.

Elle a pour mission de promouvoir la démocratie à travers la participation citoyenne et le respect des droits de l’homme. Ceci, en vue d’améliorer la qualité de vie des boliviens et principalement de ceux qui souffrent de l’exclusion.

Pour ce faire, l’ONG accompagne des processus de synergies entre acteurs publics et privés, au niveau économique et social. Elle articule l’action publique au niveau local et régional entre des organisations de la société civile, des entités privées et des institutions publiques.

Ciudadanía est principalement active sur deux plans :

  • renforcement de capacités :  elle appuie des activités destinées à renforcer les capacités des citoyens à promouvoir leurs droits auprès des acteurs publics. L’accompagnement porte également sur les actions de plaidoyer.
  • recherche : elle mène des recherches et produit des analyses destinées à permettre une compréhension et un dialogue sur la démocratie, l’exercice de la citoyenneté, la reconnaissance des groupes les plus vulnérables et la diminution des inégalités en Bolivie.

CIUDADANIA ET SOS FAIM

Le partenariat entre Ciudadanía et SOS Faim a démarré en 2005.

SOS Faim mobilise l’expertise de Ciudadanía en tant qu’ONG d’appui pour réaliser des actions de développement territorial en faveur des petits producteurs, dans la région de Cochabamba.

Ciudadanía a développé une méthodologie visant à impliquer davantage les institutions publiques pour reconnaître et appuyer les associations de producteurs au niveau local (sur les plans technique, financier et politique). Cette méthodologie se base sur la sélection de petits plans d’affaires proposés par les organisations de producteurs de la zone, pour lesquels ils bénéficient de l’accompagnement de Ciudadanía. Cette sélection se fait de manière participative en y impliquant les municipalités ainsi que les organisations de producteurs.

Des résultats encourageants

Au cours des dernières années, Ciudadanía a facilité la création de mécanismes participatifs public/privé dans plusieurs municipalités rurales de Cochabamba, afin d’améliorer la prise en compte des petits producteurs par les acteurs publics décentralisés. Ces mécanismes ont permis la concrétisation de plus 50 projets productifs.

Les producteurs, regroupés en association, ont ainsi pu bénéficier d’infrastructures et d’équipements pour réaliser leurs activités, tels que des systèmes de micro-irrigation, des tanks de stockage de lait, des pépinières, des infrastructures d’élevage de lapins, des bassins de pisciculture, etc. La grande majorité d’entre eux sont des femmes.

Les projets sont cofinancés par les municipalités et permettent aux producteurs d’augmenter leurs revenus et de contribuer à améliorer la sécurité alimentaire de la zone grâce à un accès amélioré aux marchés locaux et régionaux.

QUELLES PERSPECTIVES ?

L’approche de développement territorial de Ciudadanía a été récemment élargie en incorporant la notion d’« économie des soins », entendue comme la valorisation et la visibilité du travail non rémunéré, majoritairement accompli par des femmes. La méthodologie d’appui à des projets productifs sera ainsi étendue à d’autres types de projets tels que des crèches, des cantines, des garderies, etc.

Ciudadanía renforcera également son travail de plaidoyer, en lien avec les acteurs de la société civile locale, afin de positionner le développement territorial rural comme axe stratégique en matière de politiques publiques décentralisées.