SOS Faim
Faire un don

La structuration du mouvement paysan au niveau national

Depuis des années, les paysans congolais tentent de s’organiser pour résoudre les problèmes et défis communs qui handicapent le développement du secteur agricole. Pour ce faire, ils se sont organisés à travers différentes structures (associations villageoises, coopératives, unions et fédérations) actives à différents niveaux (local, territorial ou provincial).

En vue de mieux s’organiser au niveau national et de nouer un dialogue avec les autorités, la « Confédération Nationale des Producteurs Agricoles du Congo » a été mise en place par des leaders des fédérations provinciales agricoles.

LA CONAPAC EN BREF

La politique générale de la CONAPAC est définie par les délégués des fédérations provinciales. Ces dernières ont pour membres les Unions, les Coopératives et les Filières agricoles ; celles-ci ayant elles-mêmes pour membres les organisations de base, dénommées soit OP (organisations paysannes), soit OPA (organisations des producteurs agricoles), soit OPB (organisations des producteurs à la base). L’ensemble de cette structure constitue le mouvement paysan CONAPAC. Actuellement les membres physiques de ce mouvement sont estimés à plus de 500.000 personnes.

La CONAPAC a pour mission de représenter et défendre aux niveaux national et international les intérêts des producteurs agricoles congolais.

Elle s’assigne comme objectifs principaux de :

  • Défendre et promouvoir les intérêts des producteurs agricoles,
  • Informer les producteurs agricoles pour leur permettre de mieux valoriser leur métier,
  • Accompagner la structuration du monde paysan,
  • Promouvoir et veiller à la bonne gouvernance au sein des organisations membres.

La CONAPAC utilise les stratégies suivantes :

  • Le plaidoyer en faveur d’une agriculture familiale durable,
  • L’information et la communication,
  • La mise en relation des structures paysannes entre elles et avec des partenaires techniques, commerciaux et financiers,
  • Le renforcement des capacités des leaders des Organisations Paysannes membres.

LA CONAPAC ET SOS FAIM

Le partenariat entre la CONAPAC et SOS Faim a commencé en 2002. L'objectif du partenariat est de renforcer la gouvernance et la légitimité des organisations paysannes. La thématique du genre bénéficie également des appuis de SOS Faim : structuration des organisations de femmes agricultrices, etc.