SOS Faim
Faire un don

UN ESPACE  DÉDIÉ  A L’ETUDE, L’ANALYSE ET LE DÉBAT  POLITIQUE AGRICOLE

CONVEAGRO est née, il y a 20 ans, du besoin d’avoir une structure représentative des acteurs de l’agriculture familiale péruviennes.

Elle regroupe aujourd’hui des organisations de la société civile impliquées dans le secteur agricole (interprofessions et fédérations agricoles, institutions de recherche, etc.). Au total, elle représente 850.000 producteurs membres.

Il s’agit d’un espace représentatif, pluraliste et spécialisé dans l’étude, l’analyse et le débat autour des politiques publiques relatives au secteur agricole et plus spécifiquement aux acteurs de l’agriculture familiale.

CONVEAGRO exerce essentiellement un rôle de plaidoyer. Mais elle travaille également à renforcer les capacités de ses organisations membres et à fournir une information sur les questions agricoles.

CONVEAGRO ET SOS FAIM

Le partenariat de CONVEAGRO avec SOS Faim a commencé en 2001.

L'appui de SOS Faim est transversal :
- organisation de rencontres et mise en réseau des organisations membres afin de favoriser la coordination de propositions politiques,
- actions d’information et de valorisation de l’agriculture familiale,
- renforcement des capacités des dirigeants des organisations membres,
- appui financier aux frais de fonctionnement de la structure et aux frais de personnel.

Des résultats très satisfaisants

Au fil des années, CONVEAGRO est devenu un interlocuteur incontournable de l’État péruvien pour les questions de politique agricole et de sécurité alimentaire. Elle participe à des espaces de concertation avec des autorités et son travail de plaidoyer a permis d’influencer plusieurs lois ou résolutions, la plus significative étant la loi sur l’agriculture familiale en 2016 puis son règlement d’application en 2016.

QUELLES PERSPECTIVES ?

Malgré ces résultats encourageants, les défis à relever ne manquent pas. Il faut s’assurer de l’application et des moyens nécessaires à l’implémentation de ces politiques, tout en continuant à défendre d’autres politiques impliquant l’agriculture familiale (sécurité alimentaire, moratoire contre les OGM, etc.).

CONVEAGRO souhaite aussi impliquer davantage les dirigeants d’organisations du monde paysan, en particulier des femmes encore largement minoritaires et s’assurer de la relève générationnelle des dirigeants.