SOS Faim
Faire un don

FASO JIGI, l'espoir du peuple

Faso Jigi est une union de coopératives agricoles créée en 1997 à la suite d’un projet pilote de 18 mois, intitulé « Projet d’Appui à la Commercialisation des céréales au Mali » (PACCEM).

Faso Jigi, qui signifie « espoir du peuple » en bambara, permet aux producteurs de jouer un rôle actif dans les filières de céréales, échalotes, riz et niébé afin d’obtenir un bon prix de leur production et leur assurer un revenu décent pour subvenir à leurs besoins fondamentaux.

Elle regroupe 4 300 producteurs de céréales (riz, mil/sorgho et maïs) et 1 300 productrices d’échalotes.

AMÉLIORER LA QUALITÉ ET LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS AGRICOLES

SOS Faim soutient Faso Jigi dans la réalisation de ses objectifs :

  • construire des locaux de stockage d’échalotes pour mieux organiser les ventes sur le marché,
  • améliorer la qualité des céréales et des échalotes mises sur le marché,
  • suivre les signaux du marché (prix, offre et demande),
  • avoir une plus grande capacité de négociation avec les opérateurs céréaliers.

De plus, SOS Faim a mis en relation Faso Jigi avec l’institution de microfinance Kafo Jiginew, également partenaire historique de SOS Faim, afin de faciliter l’accès des membres de Faso Jigi aux crédits à moyen terme.

Faso Jigi et SOS Faim

Le partenariat entre Faso Jigi et SOS Faim a commencé 2013.

SOS Faim soutient Faso Jigi financièrement et techniquement à plusieurs niveaux et notamment :
- mise en place d’un réseau de production et de distribution de semences de qualité,
- appui aux productrices d’échalotes et de niébé,
- activités menées pour renforcer la fertilité des sols.

Des résultats encourageants

Faso Jigi a enregistré de très bons résultats en 2017 :

  • Les 7 producteurs de semences de niébé sélectionnés et formés par Faso Jigi ont commercialisé plus de 1500 kg de semences, ce qui va bien au-delà de l’objectif initial de 1000 kg.
  • Près de 22 tonnes de semences de riz ont été commercialisées, contre 15 en 2016.
  • Les 35 producteurs de semences de céréales sèches sélectionnés et formés par Faso Jigi ont commercialisé près de 50 tonnes de semences, contre un objectif initial de 15 tonnes.
  • Le pourcentage de producteurs membres de Faso Jigi qui utilisent de la fumure organique a atteint un taux de 57%.

QUELLES PERSPECTIVES ?

L’objectif principal de Faso Jigi est de continuer à augmenter les volumes commercialisés.

Faso Jigi veut également étendre l’utilisation de la fumure organique (technique de protection de la fertilité des sols) à 80% de producteurs.