SOS Faim
Faire un don

Se regrouper pour obtenir des financements adaptés

En Bolivie, face à la difficulté d’obtenir des financements adaptés à leurs besoins, plusieurs organisations de producteurs dans le secteur du café, du cacao et du quinoa ont été amenées à créer leur propre institution de financement. Assez logiquement, elles ont souhaité fédérer leurs efforts en créant une coordination : FINDEPRO.

FINDEPRO OU LE FINANCEMENT DE LA PETITE AGRICULTURE

FINDEPRO, organisation nationale des entités financières communautaires de producteurs, a été créée en 2011 par trois entités de financement liées à des organisations de producteurs. Destinée à promouvoir l’approche des entités communautaires de financement créées par les producteurs, elle plaide en faveur d’une attention renforcée au financement de la petite agriculture familiale en Bolivie.

Ses principales activités consistent en la défense d’intérêts et des activités de plaidoyer auprès des autorités.

FINDEPRO apporte également une assistance technique et des services mutualisés à ses membres afin de les conformer à la réglementation et d’améliorer leur accès au financement.

FINDEPRO ET SOS FAIM

Le début du partenariat avec FINDEPRO remonte à 2014. SOS Faim appuyait déjà l’un des membres fondateurs (FINCAFE) auparavant.

L’appui de SOS Faim aux activités de FINDEPRO est global. Il vise également à renforcer cette récente structure faîtière au niveau institutionnel, afin de lui permettre d'apporter des appuis de manière autonome et durable à ses membres.

Des résultats encourageants

FINDEPRO a acquis, depuis ces dernières années, une légitimité dans son  secteur ainsi qu’auprès des autorités de régulation financière. Ses entités membres ont amélioré leur professionnalisation et leurs capacités financières, afin d’accroître la portée de leurs services.

QUELLES PERSPECTIVES ?

Si la reconnaissance de la figure des entités financières de producteurs par les autorités financières est encourageante pour le secteur agricole bolivien, l’enjeu de la mise en conformité par rapport à la réglementation est de taille. Par les coûts engendrés et les implications pour ces petites structures, elles seront, dans les prochaines années, confrontées à des choix stratégiques impliquant possiblement des regroupements et/ou des fusions.

Dans cette perspective, l’appui et la mise en réseau de FINDEPRO mais aussi la recherche de financement et de produits financiers plus adaptés aux besoins des petits producteurs et de leurs organisations seront d’autant plus importants.