SOS Faim
Faire un don

Un soutien direct aux activités économiques des paysans

Lorsque l’État s’est retiré de la gestion de la filière arachide, notamment par le biais de privatisations, la FONGS a assuré la collecte et la commercialisation à un prix rémunérateur pour ses membres, alors que la plupart des producteurs n’avaient pas été payés par les autres opérateurs.

Le relais des revendications paysannes

La Fédération paysanne sénégalaise est une organisation paysanne qui regroupe aujourd’hui 28 fédérations, rassemblant elles-mêmes plus de 3000 groupements villageois. Touchant près de deux millions de personnes, son objectif est de faire de l’exploitation familiale la base de toute politique de développement. Elle propose ainsi un appui technique à ses membres, via la mise en relation avec des bailleurs et des formations sur les questions brûlantes du secteur : participation dans les politiques publiques, changements climatiques, services financiers au secteur rural, loi foncière, etc.

La FONGS a mis en place un système de financement décentralisé pour les paysans pour qu’ils puissent financer leurs activités (mutuelles de crédit et épargne).

Enfin, avec l’appui de l’Association Sénégalaise pour la Promotion du Développement par la Base (ASPRODEB), la FONGS accompagne l’organisation et le suivi de la commercialisation de certains produits, notamment l’arachide.

La FONGS et SOS Faim

SOS Faim appuie la FONGS dans la mise en place d’un système d’accompagnement/conseil des exploitations familiales et dans l’analyse des données collectées auprès des exploitations familiales.
SOS Faim soutient également l’ensemble du dispositif d’appui technique de la FONGS, afin de renforcer les capacités de la FONGS dans différents domaines (microfinance, etc.).

Des résultats encourageants

La FONGS a enregistré des résultats très positifs en 2017 :
– Mise en place de cinq comités locaux d’appui à l’agriculture (CLAAP) dans cinq départements,
– Réalisation de plusieurs actions partenariales : installation de six périmètres maraîchers agroécologiques dans des groupements féminins à Mbour, accompagnement de 120 exploitants biologiques à Diourbel et accompagnement de 150 exploitations familiales dans la transformation des céréales locales. Un service de commercialisation de semences produites par des associations membres a également permis de faire circuler près de 200 000 tonnes d’arachide.

QUELLES PERSPECTIVES ?

La FONGS veut démarrer les plans d’accompagnement des fédérations et lancer une dynamique pour améliorer leur gouvernance et leur situation financière. La FONGS a aussi la volonté de capitaliser les bonnes pratiques agroécologiques de ses membres. Enfin, la FONGS souhaite renforcer davantage les capacités des mutuelles.