SOS Faim
drapeau luxembourg Faire un don

Renforcer et promouvoir l'artisanat traditionnel

Dans les zones rurales de Bolivie, les populations pratiquent une agriculture familiale mais les revenus des activités agricoles sont souvent insuffisants pour couvrir les besoins de base de la famille. L’artisanat y est pratiqué depuis des générations, essentiellement par des femmes, leur permettant d’avoir une source de revenu complémentaire aux activités agricoles et de diminuer ainsi leur dépendance financière vis-à-vis de leur mari.

Il existe plusieurs associations d’artisans dans le pays, qui ont décidé de se fédérer en un réseau national afin de se renforcer et promouvoir l’artisanat traditionnel rural.

Les activités du réseau OEPAIC

RED OEPAIC travaille selon quatre lignes stratégiques :

  • Politique : mener des actions de plaidoyer pour une reconnaissance de l’artisanat traditionnel et un cadre légal favorable à ce secteur
  • Développement économique : promouvoir et faciliter l’accès des membres à des services d’appui (techniques de production, achat groupé de matières premières et commercialisation selon les principes du commerce équitable)
  • Institutionnel : développer les capacités internes des organisations d’artisans afin d’améliorer leur gouvernance et leur gestion et les rendre auto-suffisantes
  • Socioculturel : améliorer les conditions internes des organisations pour assurer le respect des droits et la valorisation des aptitudes des femmes artisanes

Le Réseau OEPAIC et SOS Faim

Par le passé, SOS Faim soutenait plusieurs associations membres directement mais depuis 2008 notre appui se concentre sur la consolidation du réseau.

Ce partenariat permet de :
- Mettre en commun des services de formation, d’assistance technique et de commercialisation
- Améliorer la légitimité et la reconnaissance de la filière par des actions de plaidoyer
- Renforcer l’équité des genres par des formations en auto-estime et en leadership auprès des femmes

De plus, RED OEPAIC joue un rôle actif au sein de la Plateforme bolivienne du commerce équitable, où elle promeut le label Symbole des Petits Producteurs (SPP). Via le Réseau OEPAIC, SOS Faim soutient également cette plateforme pour mettre en place un cadre légal en faveur du commerce équitable et pour une meilleure reconnaissance du label SPP.

Des résultats encourageants

Le Réseau OEPAIC a acquis ces dernières années une légitimité importante. Son travail de plaidoyer auprès des autorités publiques a permis des avancées dans le secteur artisanal avec l’approbation de la loi sur l’artisanat.

Par ailleurs, l’organisation s’est bien établie au sein du secteur du commerce équitable, en contribuant à faire approuver une directive nationale sur ce sujet.

Enfin, elle a créé une marque collective « Arte e Identidad » pour commercialiser à l’export l’artisanat de ses membres et organise chaque année une foire de l’artisanat d’une importante renommée

Quelles perspectives ?

Malgré ces résultats encourageants, il faut s’assurer que la loi sur l’artisanat est bien appliquée.

Il reste des efforts à faire au niveau légal, notamment en mettant en place des comités départementaux d’artisans ou un système de sécurité sociale pour les artisans.

Maintenir le savoir-faire artisan au fil des générations reste également un défi que le secteur devra relever au cours des prochaines années.

RED OEPAIC va continuer de soutenir ses associations membres dans ce but et compte également améliorer l’offre de leurs produits et la commercialisation de l’artisanat, entre autres via la filière équitable.

Plus d’infos sur RED OEPAIC