Money, money

Money, money
N°26

L’omnipotence de l’argent a pris un tournant décisif dans les années 70 avec un marché faisant la part belle au libre-échange et à la concurrence. Rien que depuis 1990, le volume du commerce mondial a triplé. C’est dans ce contexte de dérèglementation que certaines institutions internationales comme l’OMC, la Banque mondiale ou le FMI interviennent. Cette logique néolibérale conduit à certaines dérives, dont celle de spéculer sur les prix alimentaires. En février 2008, 140 fonds indexés sur les prix des matières premières agricoles ont été créés dans l’Union Européenne suite aux émeutes de la faim de 2007. En 2008, ces fonds représentaient 410 milliards de dollars, presque le double du niveau atteint en 2007. De telles spéculations ne sont pas étrangères à l’envolée des prix. A titre d’exemple, ces pratiques ont eu pour effet de doubler le prix du riz asiatique en l’espace de 3 mois en 2008 !

Consulter en ligne Télécharger la version interactive