Volatilité des prix alimentaires : la guerre des analyses

Volatilité des prix alimentaires : la guerre des analyses
N°3

Les prix des produits agricoles ont toujours été soumis à des fluctuations dans le temps et entre les régions du monde, qui prennent parfois des dimensions excessives, pénalisant l’activité agricole et la consommation alimentaire, ce qui a amené les décideurs politiques à tester de nombreux instruments de régulation. Entre les années 1930 et 1980, plus de quarante conventions internationales sur des matières premières ont été négociées, dont une série d’accords sur le blé, afin de réguler la quantité et les prix entre les grands exportateurs et importateurs mondiaux. Dans de nombreux pays en développement,
l’encadrement des prix et la protection des marchés domestiques ont également été des éléments clés des stratégies d’autosuffisance mises en place à leur indépendance. Cependant, dans le milieu des années 80, les prescriptions économiques ont radicalement évolué, en faveur de la libéralisation et de la dérégulation des marchés, et sont depuis restées prédominantes. Malgré la faiblesse des cours mondiaux de matières premières agricoles, tombés en deçà des coûts de production de pratiquement tous les producteurs, les prix ont connu une période de relative stabilité sur les marchés internationaux jusqu’aux événements récents.

Consulter en ligne Télécharger la version interactive