Des résultats concrets qui nous encouragent à continuer

Ces dernières années, nous avons appuyé la mise en place de nombreuses actions qui tendaient toutes vers un même objectif : un monde plus juste où les inégalités n’auraient plus leur place. Certaines de ces actions ont déjà porté leurs fruits, en voici un aperçu :

La microfinance comme arme contre la pauvreté

resultat-1SOS Faim fut la première ONG belge à soutenir la microfinance et une des premières au niveau européen. Aujourd’hui, nous accordons toujours une attention toute particulière à la microfinance car nous voyons en elle un moyen efficace pour permettre aux agriculteurs du Sud, exclus du système bancaire classique, de développer leur activité économique de manière durable.

En 2013, SOS Faim a soutenu 11 institutions de microfinance ou réseaux d’IMF, qui avaient, à la fin de l’année, plus de 185.000 crédits en cours et qui offraient des services à près de 600 000 agriculteurs du Sud, dont 56% de femmes.

En savoir plus sur la microfinance

Les banques reculent

resultat-2Début 2012, SOS FAIM lançait sa campagne publique « On ne joue pas avec la nourriture » pour dénoncer la spéculation financière sur les matières premières agricoles.

8.000 pétitions ont été signées, près de 5.000 citoyens ont envoyé une lettre à leur banque afin de leur demander d’arrêter de jouer avec la nourriture. En outre, 55 organisations de la société civile belge ont apporté leur soutien à cette campagne. On observe déjà des avancées dans la plupart des institutions financières, comme par exemple Belfius qui a définitivement retiré un fonds litigieux.

Nos autres campagnes

 

Ils sont maintenant indépendants

resultat-3L’appui de SOS Faim a permis à l’une des plus importantes coopératives de producteurs de café du Pérou de relancer sa production après avoir subi plusieurs attaques du « Sentier Lumineux », offrant ainsi des débouchés internationaux à 1.500 associés, en particulier pour des produits écologiques.

Par ailleurs, l’un des résultats de l’appui est la création de la coopérative d’épargne et de crédit CREDIFLORIDA qui offre des services financiers aux producteurs, notamment pour le renouvellement des plantations de café mais également pour la diversification des sources des revenus des familles (petit élevage, maraîchage, cultures fruitières).

Découvrir la coopérative CREDIFLORIDA

La Belgique soutient plus et mieux les paysans et l’agriculture

resultat-4En 2008, SOS Faim a mené campagne intitulée « l’agriculteur africain est rayé de la carte ». L’objectif était d’attirer l’attention sur la disparition de millions de petites exploitations agricoles dans les pays du Sud, faute de soutien suffisant et adéquat. A la suite de cette campagne, la Belgique prend l’engagement de soutenir l’agriculture familiale à concurrence de 10% de son budget de coopération au développement en 2010 et de 15% en 2015. Nos partenaires et l’ensemble des exploitants agricoles familiaux verront leurs efforts encouragés !

Découvrir la campagne

 

 

Vers une reconnaissance des organisations paysannes d’Afrique

resultat-5Lorsque SOS Faim est approché dans les années 80 par la fédération paysanne sénégalaise, la FONGS, pour un appui à la formation de ses animateurs, cette fédération n’en est qu’à ses premières actions. Aujourd’hui, après 30 ans de partenariat, la FONGS est une structure qui compte au Sénégal. Elle est invitée à la table des négociations alors que de gros bailleurs proposent des investissements au gouvernement sénégalais, elle dispose d’outils de financement de l’agriculture propres, elle représente plus de 2 millions de paysans, à travers 3.000 groupements et 31 associations membres, elle est le fer de lance de la promotion des exploitations familiales au Sénégal.

Découvrir la FONGS