SOS Faim
Faire un don

Rapport de la FAO : quelques chiffres pour bien comprendre la réalité de la faim dans le monde

Faim • 21 août 2019

Le 15 juillet, la FAO, l’organisation des Nations-Unies pour l’agriculture et l’alimentation a publié son dernier rapport sur « L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde ». Le constat est clair et amer : la faim ne diminue plus depuis trois ans et l’obésité est toujours à la hausse.

En 2018, ce sont donc 821,6 millions de personnes qui ont souffert de la faim, à travers le monde, soit une personne sur neuf. Et ce chiffre est en augmentation depuis trois ans. L’Objectif de Développement Durable visant la « faim zéro » à l’horizon 2030 semble donc s’éloigner encore un peu plus.

En cause, toujours selon la FAO, les conflits, les ralentissements économiques et le changement climatique.

Pour aller un peu plus loin dans la compréhension de cette réalité de la faim dans le monde, nous vous proposons ici quelques chiffres éclairants présentés dans le rapport ainsi que les définitions importantes pour bien les comprendre.

SOUS-ALIMENTATION

La sous-alimentation correspond au fait de ne pas disposer « d’un apport énergétique alimentaire suffisant pour mener une vie active et saine ». En 2018, 821,6 millions de personnes ont souffert de la faim.

INSECURITE ALIMENTAIRE

Les personnes en situation d’insécurité alimentaire grave « ont probablement épuisé leurs réserves alimentaires, ont connu la faim et, au degré le plus avancé, sont restées plusieurs jours sans manger, mettant leur santé et leur bien-être en grand danger. » En 2018, 700 millions de personnes ont été en situation d’insécurité alimentaire grave.

Les personnes en situation d’insécurité alimentaire modérée « ne sont pas certaines de pouvoir se procurer à manger et ont été contraintes, à certains moments de l’année, de réduire la quantité et/ou la qualité des aliments qu’elles consommaient en raison d’un manque de moyen ou d’autres ressources ». En 2018, 1,3 milliard de personnes ont été en situation d’insécurité alimentaire modérée.

A partir de ces trois grands chiffres, on peut donc dire que :

  • 2 milliards de personnes environ, soit 26,4% de la population mondiale, soit plus d’une personne sur 4, sont dans une situation d’insécurité alimentaire modérée et grave. « Faute de pouvoir se procurer régulièrement des aliments nutritifs en quantité suffisante, ces personnes sont davantage exposées à la malnutrition et leur santé est mise en péril ».
  • Parmi ces 2 milliards, 821,6 millions de personnes (comprenant les 700 millions en situation d’insécurité alimentaire grave) souffrent de la faim.

La FAO apporte également d’autres chiffres intéressants, concernant notamment :

  • La répartition géographique :
    • Sans grande surprise, l’Afrique est la région la plus touchée :
      • 676,1 millions de personnes soit 52,5% de la population y ont été en situation d’insécurité alimentaire grave ou modérée,
      • 277 millions de personnes soit 21,5% de la population y sont en situation d’insécurité alimentaire grave,
      • près de 20% de la population du continent souffre de sous-alimentation, avec plus de 90 % de cette population vivant en Afrique subsaharienne.
    • De manière plus surprenante, l’Amérique du Nord et l’Europe sont également concernées :
      • 4% de ces 2 milliards (soit 88,7 millions) y vivent, dont 10,6 millions sont en situation d’insécurité alimentaire grave,
      • 8% de leur population n’a pas un accès régulier à une alimentation saine, nutritive et en quantité suffisante.
  • L’évolution dans le temps :
    • La prévalence (1) de la sous-alimentation augmente légèrement mais régulièrement depuis 2015 dans presque toutes les sous-régions d’Afrique.
    • La faim progresse de manière particulièrement alarmante en Afrique de l’Ouest : on est passé de 31 millions de personnes sous-alimentées en 2010 à 56 millions en 2018 pour cette région.
    • La faim progresse aussi lentement en Amérique latine et dans les Caraïbes, malgré une prévalence qui demeure inférieure à 7% .
  • La disparité entre les sexes :
    • Sur tous les continents, l’insécurité alimentaire touche légèrement plus les femmes que les hommes.
    • Les plus grands écarts s’observent en Amérique latine.
  • L’obésité :
    • 672 millions d’adultes sont obèses, soit 13% de la population mondiale, soit 1 adulte sur 8.
    • Près des trois quarts des enfants en surpoids dans le monde, principalement en raison de la consommation d’aliments malsains, vivent en Asie et en Afrique.

(1) Prévalence : nombre de cas d’une maladie dans une population à un moment donné, englobant aussi bien les cas nouveaux que les cas anciens.

POUR EN SAVOIR PLUS

Si vous souhaitez aller encore plus loin, consultez le résumé en français du rapport de la FAO.

Et si vous voulez en savoir plus sur la position de SOS Faim en matière de lutte contre la faim et comment l’agriculture familiale y contribue, c’est par ici.