SOS Faim
Faire un don

Reconnecter les campagnes aux villes

Développement territorial • 13 décembre 2019

Le monde rural n’est pas déconnecté des réalités urbaines. Les
activités agricoles et non agricoles sont interconnectées. Un
ensemble de dynamiques économiques, sociales et politiques ont
pour cadre les villes intermédiaires. Ces villes constituent-elles
un avantage réel pour les agricultures familiales ? Quel rôle les
agricultures familiales y occupent-elles ? Comment y fonctionnent
les circuits alimentaires ?

L’édition 2019 du Baromètre des agricultures familiales explore la question du lien entre les viles et les campagnes. Réalisé par Iles de paix, Autre Terre et SOS Faim, l’objectif  du Baromètre est de prendre du recul et de faire le point sur les enjeux qui touchent les agricultures familiales.

La population mondiale est de plus en plus urbaine. Mais toute cette population n’habite pas pour autant des mégapoles comme Bombay, Lagos ou Kinshasa. Les villes intermédiaires, plus petites, accueillent 20% de la population mondiale. Quels rôles jouent ces villes intermédiaires dans les systèmes alimentaires ?

Les villes et les campagnes doivent être envisagées comme des éléments en interaction continue. Les liens entre les zones rurales et ville intermédiaires peuvent renforcer des systèmes alimentaires territorialisés. Ces systèmes peuvent être plus résilients, plus durables, et valoriser les productions des agricultures familiales.

Lire l’article complet