RED OEPAIC – Réseau d’organisations économiques de producteurs artisans à vocation culturelle

Renforcer et promouvoir l’artisanat traditionnel !

En Bolivie, il existe de nombreuses organisations de producteurs dans le secteur de l’artisanat. Afin de renforcer ces organisations et de défendre et promouvoir l’artisanat traditionnel, il était opportun de fédérer ces différentes entités. C’est pour ces raisons que le réseau OEPAIC a été créé en 1990, avec le double objectif de permettre aux producteurs d’en vivre dignement et de préserver les traditions et le patrimoine culturel Bolivien.

Les activités du Réseau OEPAIC

RED OEPAIC travaille selon 4 lignes stratégiques :

  • politique -> mener des actions de plaidoyer pour une reconnaissance et un cadre légal favorable au secteur de l’artisanat traditionnel ;
  • développement économique -> promouvoir et faciliter l’accès des membres à des services d’appui (en matière de techniques de production, achat groupé de matières premières, et commercialisation selon les principes du commerce équitable) ;
  • institutionnel -> développer les capacités internes des organisations d’artisans afin d’en améliorer la gouvernance et la gestion, et les rendre auto-suffisantes ;
  • socioculturel -> améliorer les conditions internes des organisations pour assurer un plein exercice des droits et aptitudes des femmes artisanes.

SOS Faim et Réseau OEPAIC  

RED OEPAIC est notre partenaire depuis 2008, mais auparavant SOS Faim a appuyé directement plusieurs de ses associations à la base. Notre appui a notamment permis de les doter d’un fonds de crédit (pour préfinancer l’achat de l’artisanat des membres et l’achat groupé de matières premières), et d’améliorer leurs équipements et leurs outils de production.

Depuis 2008, notre appui a évolué vers la consolidation du réseau, afin de mutualiser les activités de formation, d’assistance technique et de commercialisation, et d’améliorer la légitimité et la représentativité de la filière au niveau national pour obtenir un cadre plus favorable à ses activités. L’appui vise également un renforcement de la prise en compte du genre par des formations en auto-estime et en leadership pour encourager les femmes à prendre davantage de fonctions de dirigeantes.

RED OEPAIC a également un rôle actif dans la plateforme bolivienne du commerce équitable dans laquelle elle promeut le label Symbole des Petits Producteurs (SPP). Au travers de RED OEPAIC, SOS Faim soutient également cette plateforme pour améliorer le cadre légal en faveur du commerce équitable et la reconnaissance du label SPP.

OEPAIC centre

Des résultats encourageants !

La légitimité dont jouit RED OEPAIC vis-à-vis des autorités publiques et son travail de plaidoyer ont permis d’obtenir des avancées dans le secteur artisanal avec l’approbation du règlement de la Loi de l’artisanat. L’organisation est également bien positionnée sur le secteur du commerce équitable et a pu faire approuver en 2016 une directive nationale sur le commerce équitable.

  • 222 artisans ont été formés à des techniques de conception d’artisanat, pour répondre aux tendances actuelles
  • Plus de 700 artisans ont été formés en leadership et plaidoyer, intégration du genre et pris en compte de la relève générationnelle, gestion organisationnelle et gouvernance, techniques productives diverses, stratégie de commercialisation
  • RED OEPAIC a également appuyé ses 12 associations membres en matière de commercialisation par l’organisation d’un salon national de l’artisanat traditionnel, ainsi qu’à l’export grâce à la marque collective « Arte e Identidad » bénéficiant de la certification équitable « Symbole des Petits Producteurs ». Le volume des ventes s’est élevé en 2016 à près de 500.000€

Quelles perspectives ?

  • Malgré ces résultats encourageants, il faut s’assurer des moyens mis en œuvre pour implémenter la loi sur l’artisanat. Il reste encore également des chantiers au niveau légal notamment l’implémentation de comités départementaux d’artisans, ou le système de sécurité sociale pour les artisans
  • Le renouvellement des générations et le maintien du savoir-faire artisan sont également des enjeux auxquels sont confrontés le secteur pour les prochaines années
  • La RED OEPAIC va poursuivre son appui aux associations membres dans ce sens, ainsi que pour améliorer l’offre de produits et l’insertion dans les marchés, notamment via la filière équitable. En parallèle RED OEPAIC développera des activités lui permettant de générer des revenus, afin d’améliorer son niveau d’autosuffisance et de diminuer sa dépendance aux financements externes (notamment SOS Faim).
  • 2550 petits artisans (80% de femmes) vont directement bénéficier de ce projet, avec un objectif d’étendre progressivement ce nombre à 3000 à fin 2021. Indirectement, cela représente environ 12.750 bénéficiaires (objectif de 15.000 fin 2021).