SOS Faim
Faire un don

Retour sur la chaîne humaine pour le climat

Belgique • • 12 décembre 2019

Nous étions plus de 2400 à avoir participé à la chaîne humaine ce dimanche 8 décembre et notre  maillon alimentation-agriculture s’est déployé sous les auspices du soleil et la joie des agriculteurs et agricultrices ! Il faisait froid, on attendait qu’il pleuve toute la journée et pire encore, on se préparait pour le retentissement d’une tempête… finalement, rien de cela. Nous avons eu droit à un nombre de participant.es au-delà de nos attentes et des rayons de soleil pour combler le tout !

La conférence des Nations Unies sur le changement climatique continue jusqu’au 13 décembre à Madrid et à Bruxelles comme ailleurs, nous avons marqué notre consternation face aux déceptions que suscitent les politicen.nes lors de la journée mondiale pour le climat. La lenteur et le manque de volonté des 200 Etats signataires de l’accord de Paris est tangible et comme le note le journal La Presse, il est question d’un « fossé béant entre la rue et les négociations »[1].

Les avenues de Madrid ont été afflué par des vagues de personnes pour protester et à Bruxelles nous nous sommes retrouvé.es pour acclamer notre élan vers un futur durable et socialement juste. Tout autour du Parlement fédéral et du Palais Royal, sur un peu plus de trois kilomètres, nous avons été nombreux.euses à célébrer la solidarité et à manifester pour une transition écologique, équitable et inclusive.

De notre côté, avec la BAP, BoerenBruxselPaysans, Boerenforum, Farmers4Climate, FIAN, FUGEA, des GASAP, le MAP, le Mig, Oxfam Solidarité, la Via Campesina, nous avons affirmé que l’agriculture paysanne est une solution à la crise écologique.

Depuis la magnifique vue en haut du Mont des Arts, avec la distinction de deux tracteurs du Boerenforum, nous avons animé le Maillon Alimentation & Agriculture. La batucada avec leur rythme endiablé et la fanfare Boentji avec leur mélodie balkane nous ont avivé… Le début des haricots, et le Voedselteams vzw nous ont nourrit… des soupes, des tapenades, des frites, des burgers et des gaufres tout ça bio et local ! Oh que c’était bon.

Et nous ? Et bien sous notre tente SOS Faim, afin de souligner l’analogie des revendications des paysan.nes de Belgique et du Sud, nous avons passé des extraits de nos rencontres avec des agriculteurs et agricultrices paysannes du Sénégal et des portions du documentaire de Tout va bien, Agriculture en Belgique : comprendre le champ de bataille en 30 minutes.

Des maraichers et maraichères, des touristes, des enfants et leurs parents, beaucoup étaient intéréssé.es par notre exposition Changement sur le Champ qui a répondu à plusieurs questions et en suscité de nouvelles.

Le maillon a permis de porter notre message  au sein du mouvement climat et vers un grand public de manière engagée. La crise climatique et le changement de système ne peuvent être pensés sans l’agriculture paysanne et les enjeux agricoles et alimentaires. Elles sont entrelacées. Pour lutter contre les bouleversements écologiques, l’agriculture des petits producteurs et productrices est essentiel.

Le paroxysme de la crise écologique et les dangers de l’agrobusiness sont confrontés au mur de la résistance. L’agriculture paysanne et ses alternatives au système actuel sont une solution au malaise du système. Dimanche 8 décembre, nous avons historier cela.

 

[1] https://www.lapresse.ca/actualites/environnement/201912/09/01-5253009-cop25-fosse-beant-entre-la-rue-et-les-negociations.php