Une journée dédiée aux droits des paysans

Le 17 avril, c’est la Journée internationale des luttes paysannes. Cette année, la Journée est consacrée aux droits des paysans pour rappeler que les paysans, les paysannes et les autres personnes travaillant dans les zones rurales sont encore trop souvent victimes de discrimination. Pourtant, ils œuvrent sans relâche pour leurs droits. 

Vers une Déclaration des Nations unies sur les droits des paysans 

Cette déclaration, si elle est approuvée, créera un instrument juridique international pour protéger les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales, et attirer l’attention sur les menaces et les discriminations dont elles sont victimes.

Au 21e siècle, une telle déclaration est une nécessité urgente et évidente. Les paysans, qui produisent la plupart des aliments consommés mondialement, continuent de subir criminalisation, discrimination, déplacements et persécutions.

On se mobilise pour les paysans

Cette année, la Journée internationale des luttes paysannes se décline en deux temps :

  • des chantiers participatifs le week-end du 15 et 16 avril, en soutien direct à l’agriculture paysanne ;
  • une journée d’action le lundi 17 avril pour revendiquer l’accès à la terre et la souveraineté alimentaire.

 

 

Signez la pétition

Parallèlement aux actions qui ont lieu du 15 au 17 avril, vous pouvez signer Cette pétition pour demander à  l’UE et ses États membres de participer activement et de collaborer à  l’élaboration de la « Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales ». L’objectif de cette pétition est de renforcer la mobilisation citoyenne afin de faire pression sur nos décideurs politiques et les inciter à faire évoluer leur position en faveur de la Déclaration auprès du Conseil des Nations Unies à Genève.

Pour en savoir plus